Publicité
La bourse ferme dans 52 min
  • CAC 40

    7 652,26
    +82,06 (+1,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 932,07
    +46,62 (+0,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 923,47
    +88,61 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0731
    -0,0017 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    2 370,10
    +23,20 (+0,99 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 506,18
    +7,98 (+0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 343,44
    -39,22 (-2,83 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,26
    +0,69 (+0,85 %)
     
  • DAX

    18 190,58
    +122,67 (+0,68 %)
     
  • FTSE 100

    8 257,37
    +52,26 (+0,64 %)
     
  • Nasdaq

    17 879,91
    +17,67 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    5 495,69
    +8,66 (+0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • GBP/USD

    1,2682
    -0,0039 (-0,31 %)
     

Européennes : un candidat «au chômage pendant la campagne» fait jaser

HJBC/Adobe Stock

Il n’a fallu qu’une poignée de secondes pour que l’information fasse parler d’elle. Comme le rapporte BFM TV, c’est le candidat de la liste Renaissance aux élections européennes, Ambroise Méjean, qui est aujourd’hui au cœur de la tourmente. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, jeudi 16 mai, ce macroniste de la première heure est interrogé sur son métier et son salaire. Ambroise Méjean révèle alors qu’il est «au chômage pendant la période de campagne électorale» et qu’il touche une indemnité d’environ 2 500 euros par mois.

Une déclaration du président des Jeunes avec Macron qui n’a pas manqué de faire réagir, alors que l’exécutif planche sur une nouvelle réforme de l’assurance-chômage. À cet égard, le 20e sur la liste de Valérie Hayer a réagi à la polémique sur son compte X (ex-Twitter). Le jeune homme précise avoir dû «quitter son emploi après 4 ans d’activité le 9 janvier dernier, à la suite du remaniement ministériel». Il était alors chef de cabinet de la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. Il explique également s’être inscrit depuis lors à France Travail.

Il estime par ailleurs que «rien ne me garantit que je sois élu le 9 juin prochain et c’est la raison pour laquelle je continue de chercher activement un emploi». Il pense respecter «toutes les règles qui incombent aux demandeurs d’emploi», notamment en assistant aux entretiens et aux formations et en notifiant de ses jours d’absence. Quant à l’important montant de son indemnité chômage (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Alain Delon : pourquoi la fille d’Ari Boulogne tente une action en Suisse pour établir sa paternité
Week-end de la Pentecôte : que faire si votre pharmacie est fermée ?
JO 2024 : à la rencontre de l’escrimeuse Marion Rousseau, entre études et sport de haut niveau
Alain Delon : un test ADN qui pourrait changer la succession
Eurovision : un candidat offre sa prime à la lutte contre le cancer