Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 473,62
    +1 152,84 (+1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,64
    -4,20 (-0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Européennes 2024 : quels sont les lobbies les plus puissants au Parlement européen ?

Capital Adobe Stock

Ils murmurent à l’oreille des politiques et des parlementaires. Les groupes d’influences ou lobbies agissent depuis l’échelle locale jusqu’aux instances internationales. A Bruxelles, l’un des lieux de travail du Parlement européen, environ 12 417 structures de lobbying sont installées. Ce qui en fait la deuxième ville accueillant le plus de monde après Washington. Et leur nombre ne cesse de croître d’année en année. En 2019, ils étaient 11 826 à être inscrits au registre européen de la transparence, une base de données répertoriant les organisations qui cherchent à influencer le processus législatif.

Concrètement, le travail des lobbyistes consiste à se rendre au Parlement européen afin de rencontrer des députés pour leur exposer leur point de vue. Leur but : convaincre les élus de suivre l’intérêt défendu par le lobby. Pour cela, tous les moyens sont bons. Certains invitent à dîner, offrent des cadeaux, des voyages… Plus le lobby dépense, plus il a d’influence. Cinq secteurs en particulier mènent la danse à Bruxelles et disposent de budgets colossaux (lire ci-dessous) pour vendre leurs intérêts économiques et bien sûr politiques.

Les lobbies les plus actifs à Bruxelles ne sont pas des ONG, des think tank ou encore des communautés religieuses. Car pour réussir à convaincre les 705 députés du Parlement européen, les membres de la Commission et les ministres du Conseil, il ne suffit pas de leur faire les yeux doux. Il faut avoir les moyens financiers de déployer à l’année des escadrons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les notes de frais excentriques du comité d'entreprise de Randstad
Doliprane pour enfant : attention au risque de surdosage à cause d’un défaut sur les pipettes
JO 2024 : faut-il craindre une explosion du nombre de punaises de lit à Paris cet été ?
Le taux du LEP va chuter, aller chez le médecin coûte plus cher… L'actu éco en 120 secondes
Cette ville va pénaliser les parents qui déposent leurs enfants à l’école sans se garer