La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 883,73
    -96,59 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    12 943,37
    +5,25 (+0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0107
    -0,0073 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 131,78
    -176,70 (-0,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,51
    -0,22 (-0,04 %)
     
  • S&P 500

    4 271,75
    -2,29 (-0,05 %)
     

Eurofins relève encore ses objectifs annuels, dopé par les tests Covid

Dopé par les tests Covid, le groupe Eurofins Scientific, géant français des laboratoires d'analyses, a encore relevé ses objectifs pour 2022, a-t-il annoncé dans un communiqué, mercredi 27 juillet. Entre janvier et juin, Eurofins a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 4,3% à 3,4 milliards d'euros, plus élevé qu'attendu par le consensus d'analystes interrogés par Bloomberg. Hors revenus liés au Covid, Eurofins a enregistré une croissance de 5,3% au premier semestre, malgré l'impact de confinements en Chine et de la guerre en Ukraine, écrit-il. Quant aux revenus générés par les tests et produits pharmaceutiques liés à la pandémie, ils atteignent 470 millions pour cette même période, au-delà des objectifs annuels.

Eurofins avait précédemment indiqué tabler sur 400 millions de ventes liées au Covid sur toute l'année. Depuis le début de la crise du Covid-19, les tests ont été généralisés dans de nombreux pays dont la France, boostant les revenus d'Eurofins ces deux dernières années. Par conséquent, Eurofins relève de nouveau ses objectifs et table à présent sur des revenus pour l'année de 6,7 milliards d'euros, contre 6,3 milliards annoncés en avril. Pour 2023, il avait précédemment indiqué s'attendre à un chiffre d'affaires de 6,55 milliards, avant 7,25 milliards d'euros pour 2024. Ces objectifs ne sont pas revus, indique Eurofins, en raison des incertitudes liées notamment à la guerre en Ukraine et à l'inflation.

Mais le groupe de diagnostic indique qu'en raison des nouveaux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Atos mise toujours sur une stabilisation de ses ventes en 2022
Microsoft est affecté par la conjoncture économique, mais son cloud résiste
Google ralentit au deuxième trimestre, pénalisé par la baisse des budgets publicitaires
La veste portée par Buzz Aldrin pendant la mission Apollo 11 vendue une fortune aux enchères
Croissance : “pour l’économie de l’Allemagne, les difficultés s’accumulent à vitesse grand V”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles