Publicité
Marchés français ouverture 5 h 49 min
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,00 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    37 257,59
    +189,24 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0662
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,76 (-0,99 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 805,55
    -100,62 (-0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 400,18
    +87,56 (+6,67 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     

Etats-Unis : Ford et le syndicat automobile UAW tombent sur un accord après plus de 40 jours de grève

Bloomberg / gettyimages

Après plus de six semaines de grève, les 20 000 ouvriers protestataires de Ford aux États-Unis semblent finalement prêts à reprendre le travail, selon Le Figaro. Leur syndicat, United Auto Workers (UAW), a obtenu un accord surprise avec le géant de l'automobile, mettant fin à une paralysie qui a touché une quarantaine de sites, dont huit usines d'assemblage de véhicules. L'accord prévoit une augmentation de salaires de 25% échelonnée sur quatre ans et demi, et 11% dès la première année.

Le syndicat UAW, qui représente les travailleurs des trois constructeurs automobiles historiques américains (General Motors, Ford et Stellantis), est à l’initiative de cet accord historique. La question qui se pose désormais est de savoir si les grévistes accepteront de reprendre immédiatement le travail, comme le syndicat l’a demandé. Son nouveau président, Shawn Fain, a particulièrement défendu la reprise immédiate du travail, et ce, même avant la ratification formelle de l'accord, prévue dimanche. Selon lui, c'est le meilleur moyen de maintenir la pression sur les deux autres constructeurs, également touchés par des grèves depuis mi-septembre.

«La dernière chose que ces deux-là veulent est que Ford reprenne le travail à pleine capacité alors qu'ils continuent de faire les idiots et restent à la traîne», a abondé Chuck Browning, le négociateur d’UAW pour Ford, rapportent nos confrères. Les négociations entre les deux parties ont abouti à un accord jugé très satisfaisant par le syndicat. «Nous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Radars automatiques : ces mal-aimés fêtent 20 ans de flashs
Radars automatiques : ces mal-aimés fêtent 20 ans de flashs
Honda et General Motors renoncent finalement à un projet commun de véhicules électriques «abordables»
Honda et General Motors renoncent finalement à un projet commun de véhicules électriques «abordables»
Arnaque : qu'est-ce que la «panne bulgare», cette escroquerie qui sévit sur les routes de Dordogne ?