Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,53 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0693
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    +3,50 (+0,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 575,32
    -523,98 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 320,64
    -39,69 (-2,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,14 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,68 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,24 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,53 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,78 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2635
    -0,0025 (-0,20 %)
     

Etats-Unis : accord trouvé pour relever le plafond de la dette

Elijah Mears / Unsplash

La Chambre des représentants, à majorité républicaine, votera mercredi, a indiqué Kevin McCarthy. Viendra ensuite le Sénat, à majorité démocrate. Le Républicain a estimé dans une courte allocution que le compromis budgétaire trouvé, dont il n'a pas livré le détail, était "tout à fait digne du peuple américain". Le dirigeant conservateur s'est seulement félicité des "réductions historiques" de la dépense publique que l'accord prévoit selon lui, ce qui était la revendication principale des républicains. "Cet accord est un compromis, ce qui veut dire que chacun n'obtient pas tout ce qu'il veut", a réagi pour sa part Joe Biden, assurant que le texte "réduit les dépenses tout en protégeant des programmes publics essentiels". Le président démocrate a estimé que l'accord avec les conservateurs était "une bonne nouvelle, parce qu'il évite ce qui aurait été un défaut (de paiement) catastrophique".

Kevin McCarthy a indiqué qu'il s'entretiendrait à nouveau dimanche avec Joe Biden et publierait le même jour le texte, résultat de difficiles négociations, et que la Chambre des représentants "votera alors sur ce texte mercredi". Selon une source qui a eu connaissance des négociations, l'accord trouvé entre l'exécutif et l'opposition relève pendant deux ans, donc jusqu'après l'élection présidentielle de 2024, le plafond d'endettement public des Etats-Unis. Il n'y a pas les importantes réductions souhaitées par les républicains, même si les dépenses non liées à la défense resteront pratiquement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Turquie : Erdogan réélu, la communauté internationale le félicite
Guerre en Ukraine : quels sont les atouts des bombardiers Tu-95M SM utilisés par la Russie ?
Le gouvernement mène des "discussions étroites" sur la dette avec Standard and Poor's
Influenceur, un métier en quête de légitimité
Loto : il gagne trois millions d'euros et… achète des billets pour le match de son équipe de foot préférée