Marchés français ouverture 5 h 28 min
  • Dow Jones

    33 970,47
    -614,41 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,90
    -330,06 (-2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 915,72
    -584,33 (-1,92 %)
     
  • EUR/USD

    1,1727
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    24 099,14
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    35 959,48
    -4 517,89 (-11,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 048,61
    -85,78 (-7,56 %)
     
  • S&P 500

    4 357,73
    -75,26 (-1,70 %)
     

Essence, gaz, pâtes... Ce que vous coûte vraiment la hausse des prix

·2 min de lecture
Un particulier inquiet
Un particulier inquiet

C’est un sujet qui fait parler en cette rentrée : la hausse des prix. Il faut dire que certaines sont massives. A commencer par les tarifs réglementés du gaz. Ils ont ainsi grimpé de 8,7% au 1er septembre. Les cours des matières premières agricoles s’envolent à l'image du blé dur faisant craindre une envolée du prix des pâtes. De mauvaise augure a priori pour le pouvoir d’achat des ménages. Voici à quoi vous devez vous attendre pour votre budget.

La facture d’énergie chauffe

La forte reprise de l’activité économique après le coup d’arrêt en 2020 fait bondir les prix de l’énergie. Du côté des carburants, les prix à la pompe ont retrouvé leurs niveaux d’avant la crise sanitaire avec des hausses de plus de 15% depuis le début de l’année, d'après les derniers chiffres de l'Insee, liées au rebond des cours du pétrole. Le litre de SP 98 frise même les 1,90 euro, proche de la barre symbolique des 2 euros. Un sujet hautement sensible, suivi au plus haut sommet de l’Etat qui ne veut surtout pas revivre l’épisode des Gilets jaunes à l’approche de l’élection présidentielle. « L'essence, oui, c'est un sujet de court terme. On cherche un mécanisme, c'est difficile », selon une source au sein de l'exécutif contactée par LCI. Celle-ci juge pourtant « très dur » de mettre en place, pour l'instant, un mécanisme afin de limiter la hausse des prix des carburants, notamment une diminution des taxes. Tout dépendra aussi de l’évolution des cours de l’or noir. Certains analystes n’excluent pas un baril à 100 dollars en 2022, soit 30 dollars de plus qu’aujourd’hui.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Bourse : la moitié des entreprises du CAC 40 sont-elles à fuir ?
- Prêt immobilier : l'ultime baisse de taux avant un tour de vis ?
- Swoon : face au vent de panique, le patron de la fintech s'explique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles