La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 872,43
    -135,43 (-0,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Escroqué de 2.000 euros, la banque de ce retraité refuse de le rembourser

Pixabay

C’est une affaire d’escroquerie bien étrange dont a été victime un octogénaire originaire de Gaillac dans le Tarn. Tout remonte au 7 septembre dernier. Le vieil homme, qui vit seul depuis la disparition de sa femme, possède toujours une carte bancaire pour faire quelques petits achats quotidiens, mais c’est sa fille qui gère son compte courant, raconte La Dépêche. Rien d’étonnant, alors, que ce soit elle qui reçoive un appel téléphonique de sa banque. L’agent de la Banque Populaire indique que le compte courant de son père est dans le rouge, à la suite de deux paiements consécutifs de 500 et 1.500 euros.

Pour éviter de payer des agios, la fille fait un virement et décide de se rendre à la banque pour comprendre ce qu’il s’est passé. Constatant que les virements sont étranges, elle fait opposition sur la carte et va même signaler la fraude sur la plateforme gouvernementale Perceval. De son côté, l’octogénaire vient signer un document affirmant qu’il n’est pas l’auteur de ces paiements. Sa fille demande le remboursement, mais la banque renvoie la balle vers l’assureur. Problème, celui-ci va leur répondre avec une fin de non-recevoir quelques jours plus tard au titre que les paiements ont été effectués avec un terminal de paiement.

Entre-temps, la fille de la victime s’aperçoit avec la banque que les paiements sont domiciliés en Bulgarie. Comment l’octogénaire, qui ne sort presque pas de chez lui, aurait pu valider un achat en "tapant le code secret de sa carte bleue" dans ce pays (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Doublement taxé, l'héritage de ces frères leur coûte finalement de l'argent
Impôt sur le revenu 2023 : ce que vous allez gagner, tranche par tranche, avec la hausse du barème
Impôt sur le revenu : serez-vous imposable en 2023 ?
Crédit : notre guide pour contrer la hausse des taux
L’occupation gratuite du domicile justifie-t-elle une réduction de la prestation compensatoire ?