La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 334,37
    -59,38 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    14 078,20
    -95,95 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2129
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    33 523,27
    +482,70 (+1,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 011,39
    +0,78 (+0,08 %)
     
  • S&P 500

    4 251,09
    -4,06 (-0,10 %)
     

Epargne : pas de cadeau fiscal pour les donations

·1 min de lecture
Bruno Le Maire
Bruno Le Maire

C’était une des pistes suivies pour encourager les Français à « décaisser » le surplus d’épargne accumulé depuis le début de la crise sanitaire. Début mars, le quotidien économique Les Echos, citant une source ministérielle, annonçait que Bercy envisageait d’alléger la fiscalité des donations entre générations. Objectif : inciter les ménages aisés, qui concentrent l’essentiel de cette surépargne, à en transmettre une partie à leurs enfants et petits-enfants, plus susceptibles de la dépenser sur le champ.

Rapidement, la perspective de ce cadeau fiscal à destination des plus riches a soulevé des objections à gauche de l’échiquier politique, où l’on milite plutôt pour une contribution exceptionnelle ciblée sur les ménages aisés. Une hypothèse balayée par l’exécutif, qui a exclu de relever les impôts pour financer la sortie de crise.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- EXCLUSIF. Votre plan d'épargne salariale vous a-t-il fait perdre de l'argent en 5 ans ?
- Electricité : Engie condamnée pour pratiques commerciales trompeuses
- Impôts, carte bancaire, formation... Ce qui change pour votre budget à partir du 1er juin