La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 974,94
    -181,75 (-0,53 %)
     
  • Nasdaq

    11 916,16
    -197,62 (-1,63 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0722
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 205,96
    -321,36 (-1,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,77
    -13,12 (-2,44 %)
     
  • S&P 500

    4 119,96
    -44,04 (-1,06 %)
     

Cette entreprise de transport d'élèves handicapés doit régler pour 35.000 euros de PV de stationnement

Daniel Capilla / Wikimedia Commons

Une PME spécialisée dans le transport scolaire d’enfants handicapés, Adanev, a reçu près de 600 procès-verbaux (PV) dressés à Paris. Tous concernent des amendes à des chauffeurs qui amènent à l’école des enfants souffrant d'un handicap, pour un total de 35.000 euros, sans les majorations, rapporte Le Parisien ce mercredi 11 janvier. L'entreprise, qui œuvre dans le secteur depuis 2010 et qui transporte à Paris près de 350 élèves, a décidé de contester ces PV, faisant appel à Me Jean-Baptiste Iosca, avocat spécialiste du droit routier. Ce dernier fustige des entreprises qui appliqueraient "une politique du chiffre" sur ces véhicules pourtant estampillés "transport d'enfants" ou "transport pour les personnes à mobilité réduite".

Les verbalisations auraient souvent lieu lorsque les conducteurs de ces véhicules descendent pour accompagner les enfants à l'intérieur de l'établissement ou à un adulte de l'équipe pédagogique, explique Roukia Jardi, la cofondatrice de l’entreprise, interrogée par le quotidien. Tout aurait commencé au mois de septembre. De 30 PV, des centaines de contraventions seraient arrivées. Avec une telle somme à régler, plus de 35.000 euros sans les majorations, l'entreprise pourrait tout simplement couler.

Or, la société remplit "une mission pour les enfants. Si l’on ne les transporte plus, ils resteront coincés chez eux", insiste la fondatrice, qui a demandé à Île-de-France Mobilités des cartes de stationnement PMR. La Ville de Paris, contactée par nos confrères, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bonne nouvelle pour les emprunts immobiliers, à quel âge partirez-vous à la retraite ? Le flash éco du jour
Tricherie : des étudiants en Master ont utilisé ChatGPT pour rédiger leur devoir
Ils écoulaient de la viande de cheval impropre à la consommation : jusqu'à deux ans de prison ferme
Egypte : la livre est dévaluée de près de 50% suite à un nouveau prêt du FMI
FFF : Noël Le Graët mis en retrait de la présidence - Suivez notre direct