Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 965,62
    +130,76 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    17 788,56
    -73,68 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0711
    -0,0037 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 293,93
    -322,46 (-0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 341,49
    -41,17 (-2,98 %)
     
  • S&P 500

    5 480,85
    -6,18 (-0,11 %)
     

Entrepreneuriat en 2024 : moral en berne chez les femmes dirigeantes

Capital / Adobe Stock

A l’occasion de l’ouverture des candidatures pour le «Bold Woman Award», la maison de champagne Veuve Clicquot révèle un sondage commandé auprès d’Opinion Way, réalisé en avril dernier, sur le moral des entrepreneurs français à l’issue du premier trimestre 2024. La majorité fait état d’un bilan «mitigé» dans un contexte perturbé par l’inflation, le contexte géopolitique, ou encore la remontée des taux d’intérêt, voire «mauvais» pour 21% d’entre eux. La conjoncture actuelle pèse durablement sur les esprits : 72% des entrepreneurs affirment que leur moral ne s’est pas amélioré par rapport à l’an dernier, voire pour la moitié d’entre eux, qu’il s’est détérioré (38%).

Parmi les principaux défis en tête pour les prochains mois : l’inflation pesant sur les dépenses des ménages (49%), suivie des charges réglementaires (41%) et du coût de l’énergie et des matières premières (37%). Néanmoins, à moyen ou long terme, les entrepreneurs se projettent plutôt positivement. Les deux tiers se déclarent optimistes pour le développement de leur activité d’ici à la fin de l’année (61% pour les femmes, 67% pour les hommes) et dans les cinq prochaines années (61% vs. 65%).

Derrière ce constat, l’étude pointe du doigt l’écart persistant entre les hommes et les femmes dans l’expérience entrepreneuriale et les difficultés vécues. Les femmes – 38% des entrepreneurs, selon BPI France – font plus souvent part d’un bilan insatisfaisant : seulement 38% d’entre elles le considèrent comme «bon», contre 46% pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vacances : est-ce que je perds les congés non posés avant le 31 mai ?
Assurance chômage : pourquoi les 53-57 ans sont les grands perdants de la réforme
Réforme de l’assurance chômage : bonus à la reprise de l’emploi, une bonne nouvelle pour les seniors ?
Chômage : combien de temps faudra-t-il avoir travaillé en plus pour y avoir droit ?
Licencié pour avoir porté un pantalon de mauvaise couleur, le salarié est débouté en justice