La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1963
    +0,0050 (+0,42 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 273,35
    +231,77 (+1,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    334,19
    -3,31 (-0,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3295
    -0,0061 (-0,46 %)
     

Un employé de supermarché utilisait de fausses cartes de fidélité pour arnaquer son enseigne

Cyprien Tardieu
·1 min de lecture
Un employé de supermarché utilisait de fausses cartes de fidélité pour arnaquer son enseigne
Un employé de supermarché utilisait de fausses cartes de fidélité pour arnaquer son enseigne

Le montant du préjudice pour l’enseigne avoisine les 80 000 euros.

Le pire employé de l’année. Un salarié d’un supermarché de Limoges a placé la barre très haut pour obtenir ce titre honorifique. D’après des informations de France 3 Nouvelle-Aquitaine et Le Populaire du Centre, l’homme de 27 ans utilisait de fausses cartes de fidélité pour arnaquer son employeur. Montant du préjudice total : 80 000 euros.

Comment s’y prenait-il ? Le salarié malhonnête aurait mis à profit ses connaissances informatiques pour détourner un logiciel pour fabriquer plusieurs cartes de fidélité sous de fausses identités. Une fois la manipulation réalisée, l’employé gonflait le crédit des cartes pour s’en servir dans d'autres magasins de l’enseigne. Il y achetait des produits faciles à revendre comme des consoles de jeux, des téléviseurs et des téléphones.

Limoges, Angoulême, Rouen…

Généreux dans son escroquerie, l’homme a mêlé plusieurs personnes de son entourage à son affaire. Résultat, “plusieurs magasins, allant jusqu'à Angoulême (Charente) ou Rouen (Seine-Maritime), ont reçu la visite de ces clients, quelque 400 tickets douteux ont été récupérés auprès des magasins”, précise Le Populaire du Centre.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

La supercherie a finalement pris fin après qu’un directeur de l’un des magasins visité a alerté son homologue de Limoges pour prévenir d’une “utilisation suspecte d'une carte de fidélité”. Après une enquête interne, la directrice est finalement remontée jusqu’à l’employé auteur de cette arnaque. L’homme, qui a évidemment été licencié, comparaîtra l’été prochain devant la justice.

Ce contenu peut également vous intéresser :