La bourse ferme dans 5 h 16 min
  • CAC 40

    6 343,59
    +44,95 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0720
    +0,0036 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 844,70
    -1,60 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    27 248,99
    -741,54 (-2,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    639,62
    -31,38 (-4,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,38
    +1,05 (+0,95 %)
     
  • DAX

    14 089,60
    +81,67 (+0,58 %)
     
  • FTSE 100

    7 532,43
    +9,68 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2609
    +0,0030 (+0,24 %)
     

Emplois fictifs : François Fillon condamné à de la prison ferme en appel

L'ancien Premier ministre François Fillon a été condamné lundi 9 mai en appel à quatre ans de prison, dont un an ferme, 375.000 euros d'amende et 10 ans d'inéligibilité dans l'affaire des emplois fictifs de son épouse Penelope Fillon. Dans ce dossier qui avait explosé en pleine campagne présidentielle du candidat de la droite en 2017, sa femme s'est vu infliger deux ans de prison avec sursis et 375.000 euros d'amende, son ancien suppléant Marc Joulaud trois ans de prison avec sursis. De peines d'inéligibilité de deux ans et cinq ans ont en outre été prononcées à leur encontre. Le couple et l'ancien suppléant ont enfin été condamnés à verser environ 800.000 euros à l'Assemblée nationale, partie civile.

Les prévenus, absents lors du prononcé de la décision en début d'après-midi à la cour d'appel de Paris, ont la possibilité de se pourvoir en cassation. La peine de prison ferme infligée à M. Fillon est aménageable : s'il ne forme pas de recours, il sera convoqué devant un juge d'application des peines qui peut décider, par exemple, du port d'un bracelet électronique. Ces condamnations pour détournement de fonds publics, complicité d'abus de biens sociaux et recel de ces deux délits notamment, sont plus légères que celles prononcées en première instance, le 29 juin 2020.

La cour d'appel a en effet relaxé les époux Fillon concernant le premier des trois contrats litigieux d'assistante parlementaire de Penelope Fillon, entre 1998 et 2002, "au bénéfice du doute". La juridiction d'appel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Etats-Unis : 20 fournisseurs d'internet s'engagent à réduire leurs tarifs
Covid-19 : la commercialisation d'un spray nasal arrêtée
Législatives : une jeune candidate RN incapable de répondre sur un plateau télé
Foot : les droits à l'image de Mbappé, un casse-tête en sélection comme en club
Une veste de Zelensky vendue aux enchères pour récolter des fonds pour l’Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles