Publicité
La bourse ferme dans 3 h 20 min
  • CAC 40

    7 966,62
    -91,18 (-1,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 984,70
    -45,65 (-0,91 %)
     
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0860
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    2 341,80
    -14,70 (-0,62 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 413,82
    -412,12 (-0,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 461,30
    -23,39 (-1,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,40
    +0,57 (+0,71 %)
     
  • DAX

    18 541,07
    -136,80 (-0,73 %)
     
  • FTSE 100

    8 221,22
    -32,96 (-0,40 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,2755
    -0,0016 (-0,13 %)
     

Emploi salarié en France : légère hausse de création dans le privé

Dans le secteur public, l'emploi salarié est resté stable au quatrième trimestre. (Photo d'illustration).  - Credit:Lionel VADAM  / MAXPPP / PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP
Dans le secteur public, l'emploi salarié est resté stable au quatrième trimestre. (Photo d'illustration). - Credit:Lionel VADAM / MAXPPP / PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP

L'emploi salarié privé a progressé de 0,2 % au quatrième trimestre 2022 en France avec 44 400 créations nettes d'emplois, selon l'estimation définitive publiée jeudi par l'Insee. Par rapport à l'estimation provisoire parue le 8 février, ces résultats sont légèrement revus à la hausse. L'estimation provisoire faisait état d'une stabilité de l'emploi salarié privé avec à peine 3 000 créations nettes, après sept trimestres consécutifs de nette hausse.

La hausse au troisième trimestre 2022 était néanmoins près de deux fois supérieure (+ 0,4 %, soit + 87 600 emplois). Fin 2022, l'emploi salarié privé se situe ainsi 5,6 % au-dessus de son niveau de fin 2019 (+ 1,1 million d'emplois). Dans le détail, l'intérim, boussole du marché de l'emploi, augmente de 1,1 % (+ 8 600 emplois) et dépasse son niveau de fin 2019 (+ 4,7 %). Hors intérim, la progression de l'emploi salarié ralentit dans l'industrie, la construction et le tertiaire marchand.

Stabilité de l'emploi dans tous les secteurs

Dans le tertiaire marchand, l'emploi salarié « ralentit sensiblement » au quatrième trimestre, note l'Insee : + 0,1 % (soit + 17 400 emplois), après + 0,5 % au troisième trimestre (+ 58 000 emplois). L'emploi salarié industriel (hors intérim) ralentit modérément : + 0,2 % (+ 7 600 emplois) après + 0,4 % au troisième trimestre. Il dépasse son niveau d'avant-crise de 1,6 %.

À LIRE AUSSICe que cachent les bons chiffres de l'emploi

Dans la construction, l'emploi est stable au quatrième trimestr [...] Lire la suite