La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 594,24
    +24,57 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 958,21
    -1,82 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    26 501,60
    -157,51 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1650
    -0,0029 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 878,80
    +10,80 (+0,58 %)
     
  • BTC-EUR

    11 623,63
    +30,57 (+0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    265,42
    +1,78 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    35,72
    -0,45 (-1,24 %)
     
  • DAX

    11 556,48
    -41,59 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    5 577,27
    -4,48 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    10 911,59
    -274,00 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    3 269,96
    -40,15 (-1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    22 977,13
    -354,81 (-1,52 %)
     
  • HANG SENG

    24 107,42
    -479,18 (-1,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,2951
    +0,0028 (+0,22 %)
     

Emploi : le bilan mitigé des éoliennes

Par Michel Revol
·1 min de lecture
Champ d'éoliennes en Allemagne. La  filière emploie un peu plus d'un million de personnes dans le monde. Ce nombre pourrait être doublé d'ici 2024.
Champ d'éoliennes en Allemagne. La filière emploie un peu plus d'un million de personnes dans le monde. Ce nombre pourrait être doublé d'ici 2024.

À première vue, le chiffre impressionne : du solaire au vent en passant par l'eau, les énergies renouvelables emploient dans le monde 11,5 millions de personnes, en hausse de 4, 5 % entre 2018 et 2019 selon un rapport récent de l'Irena (Agence internationale pour les énergies renouvelables). Cette augmentation ne surprend guère quand on regarde la hausse rapide des capacités de production ; en clair, l'envolée du nombre de panneaux solaires, d'éoliennes ou d'installations de biocarburants un peu partout sur la planète.

Pourtant, il s'agit de relativiser ces chiffres. D'abord, les emplois sont concentrés dans un petit nombre de pays, surtout en Asie, qui regroupe 63 % d'entre eux. La Chine est le principal pays pourvoyeur de jobs dans les énergies renouvelables, avec 30 % de l'ensemble, en particulier dans le solaire. Ensuite, il s'agit de distinguer par type d'énergie. Les chiffres varient alors assez fortement. Sans surprise, l'emploi dans l'hydraulique est en baisse (2,05 millions en 2018, 1,96 en 2019), car la construction de nouveaux barrages dans le monde ralentit, faute de capacités.

Lire aussi Kervasdoué ? Ces mesures « écolos » qui accroissent les inégalités sociales

Le biocarburant à vive allure

Le solaire a en revanche le vent en poupe. Il fait travailler 3,75 millions de personnes, contre 3,68 l'année précédente. Il est vrai que le monde se couvre de panneaux solaires : 97 Gigawatt (GW) de puissance ont été installés en 2019, dont la moitié en Asie [...] Lire la suite