La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 285,24
    +12,53 (+0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 657,03
    +16,48 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,77 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    -0,0029 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    1 843,80
    +2,60 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    27 761,27
    -889,46 (-3,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    653,53
    -19,84 (-2,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    112,70
    +0,49 (+0,44 %)
     
  • DAX

    13 981,91
    +99,61 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 389,98
    +87,24 (+1,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2493
    +0,0018 (+0,14 %)
     

Embargo pétrolier : von der Leyen indique des "progrès" après une rencontre avec Orban

Les 27 pays de l'Union européenne parviendront-ils à se mettre d'accord ? La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a fait état, ce lundi 9 mai, de "progrès" et de "clarifications" après une rencontre avec le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, autour de la "sécurité énergétique", alors que Budapest bloque un projet d'embargo de l'UE sur le pétrole russe. L'entretien des deux dirigeants, qui s'est déroulé pendant un dîner de travail au monastère des Carmélites à Budapest, "a contribué à éclaircir certains points relatifs aux sanctions et à la sécurité énergétique" de la Hongrie, a indiqué Mme von der Leyen sur Twitter. "Nous avons fait des progrès mais il faudra encore du travail", a-t-elle ajouté, annonçant la tenue prochaine d'une visioconférence "avec d'autres "acteurs de la région" pour "renforcer la coopération régionales dans les infrastructures pétrolières".

Pays enclavé et dépendant de ses achats d'hydrocarbures à la Russie, la Hongrie demande à ses partenaires de l'UE des garanties sur ses approvisionnements énergétiques pour donner son accord à un sixième paquet de sanctions contre Moscou comprenant un arrêt des achats de pétrole russe. "La Hongrie ne donnera pas son accord à la proposition de la Commission pour les sanctions contre la Russie, parce qu'elle lui pose un problème et n'offre pas de solution", a déclaré le chef de la diplomatie hongroise Peter Szijjarto, cité lundi par le porte-parole du gouvernement, Zoltan Kovacs.

La proposition (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un accord pour l'embargo européen sur le pétrole russe possible "dans la semaine"
Le ras-le-bol des salariés du hard-discounter Action, l’éco-prêt à taux zéro bientôt plus facile à obtenir… Le flash éco du jour
Législatives : une jeune candidate RN incapable de répondre sur un plateau télé
Le blocage des prix voulu par Jean-Luc Mélenchon profiterait surtout aux plus aisés
Une veste de Zelensky vendue aux enchères pour récolter des fonds pour l’Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles