Publicité
Marchés français ouverture 2 h 20 min
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,43 (+0,16 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,78 (-0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    39 234,31
    +135,61 (+0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0824
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    16 678,38
    -47,48 (-0,28 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 621,75
    -90,54 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     

Editis : Daniel Kretinsky va reprendre 100 % de la filiale de Vivendi

Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky.  - Credit:JOEL SAGET / AFP
Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky. - Credit:JOEL SAGET / AFP

Et le gagnant n'est…. ni Québecor, ni Reworld Media, ni Pierre Édouard Stérin, ni le producteur audiovisuel Stéphane Courbit, mais… Daniel Kretinsky ! Le milliardaire tchèque, déjà propriétaire des hebdomadaires Elle et Marianne et actionnaire indirect du quotidien Le Monde et qui a octroyé un prêt de 14 millions d'euros à Libération, est entré en négociations exclusives avec le géant français des médias Vivendi en vue du rachat de 100 % d'Editis.

Le deuxième groupe d'édition français héberge une cinquantaine de maisons, dont Plon, Robert Laffont, Julliard, Les Presses de la cité, Le Cherche-Midi, XO, les formats poche Pocket et 10/18, ou encore Nathan et Bordas dans le scolaire. Fin juillet, la maison mère Vivendi, propriétaire d'Editis depuis 2019, avait prévenu qu'elle céderait la société afin de s'emparer de Hachette Livre (Grasset, Fayard, Calmann-Lévy, Stock, Le Livre de poche, Lattès, Hatier). Le chiffre d'affaires du groupe d'édition a reculé de 8 % en 2022, à 789 millions d'euros, pour un profit opérationnel (Ebita) en baisse à 31 millions d'euros, contre 51 millions en 2021. Vivendi a récemment dû dévaluer Editis de 300 millions d'euros dans ses comptes 2022, pour prendre en compte l'écart entre la valeur d'acquisition d'Editis (racheté 829 millions d'euros) et le « faible niveau de prix proposé par les éventuels repreneurs », avait précisé Arnaud de Puyfontaine, président du directoire de Vivendi.

On savait Daniel Kretinsky très motivé depuis plus [...] Lire la suite