La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 552,79
    -394,31 (-1,16 %)
     
  • Nasdaq

    11 025,41
    -214,53 (-1,91 %)
     
  • Nikkei 225

    27 885,87
    +65,47 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0472
    -0,0025 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    16 190,29
    -249,36 (-1,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    399,19
    -2,62 (-0,65 %)
     
  • S&P 500

    3 937,86
    -60,98 (-1,52 %)
     

EasyJet : leur vol est annulé, ils restent cinq heures dans l'avion sur le tarmac

Pixabay

C'est un voyage vers Venise qui s'est transformé en cauchemar pour des dizaines de passagers le dimanche 23 octobre, nous raconte The Mirror. Ce jour-là, une grosse tempête a cloué au sol de nombreux avions à Londres Gatwick. Mais la situation de ce vol EasyJet EZY6557 a été bien pire que prévu pour les passagers. Après un retard de deux heures déjà, les passagers sont autorisés à embarquer dans l'avion à 18 heures. Mais, très vite, ils vont comprendre qu'ils ne peuvent pas partir. Des passagers entendent même le pilote s'agacer car le personnel de l'aéroport ne répond pas à ses appels.

Selon certains témoignages, le pilote était "très en colère" car il avait appelé à cinquante reprises la tour de contrôle et personne ne répondait. L'avion aurait raté deux créneaux de départ notamment. Finalement, les passagers vont rester cinq heures dans l'appareil sans qu'aucune information ne leur soit donnée. Ils comprendront que le vol est tout bonnement annulé vers minuit, soit huit heures après l'heure prévue de décollage. Mais, à bord, c'est la gestion que les passagers ont fustigée.

Une passagère, qui a qualifié la situation d'"absolument choquante", s'est emportée : "C'était juste horrible, absolument surréaliste. C'était assez traumatisant." Pourquoi cette colère ? Parce que, selon plusieurs témoignages, une femme enceinte se serait évanouie dans l'avion vers 23 h 30 et aurait eu besoin d'aide médicale. Un membre du personnel d'EasyJet ne savait visiblement pas quoi faire, et il aurait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Boeing E-3, l'avion espion de l'Otan qui surveille la guerre en Ukraine
Immigration : le gouvernement souhaite un titre de séjour "métier en tension"
Budget rectificatif 2022 : Bercy table sur un déficit public moins fort que prévu
Stagflation durable en France et en Allemagne, les deux-roues électriques ont la cote… Le flash éco du jour
Une commune privée d'électricité pendant deux heures à cause… d'un écureuil