Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 847,05
    +579,67 (+0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 451,64
    -16,46 (-1,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2738
    +0,0040 (+0,31 %)
     

Drogue et argent chez la maire d’Avallon : 18 des lingots d’or retrouvés sont faux

GSO Images

Une surprise. Lorsque Jamilah Habsaoui, la maire d’Avallon dans l’Yonne, a été mise en cause, le 7 avril, pour une affaire de stupéfiants, son domicile avait été perquisitionné par les gendarmes. Les forces de l’ordre avaient alors trouvé 70 kilos de cannabis, près de 1 kilo de cocaïne, 7 000 euros en liquide, mais surtout une vingtaine de lingots d’or. Parmi eux, 18 se sont révélés factices, selon le procureur Hugues de Phily, contacté par France 3.

Après l’annonce de la découverte des lingots, au lendemain de la fouille de la propriété de l’élue, le communiqué de presse du tribunal d’Auxerre mentionnait d’ailleurs seulement 2 lingots. Une précaution, car l’authenticité des 18 autres avait déjà été mise en doute par les enquêteurs. Des analyses ont depuis été menées et ont révélé que la grande majorité d’entre eux étaient faux. Dans quel cadre ont-ils été récupérés ? Était-il prévu qu’ils soient revendus ? Pour l’heure, toutes ces questions sont toujours sans réponse.

S’il n’est pas illégal de posséder des lingots, il est en revanche interdit de revendre une contrefaçon ou de l’utiliser pour financer des activités de trafic. Jamilah Habsaoui a été mise en examen et placée en détention provisoire, mercredi 10 avril, avec notamment ses deux frères et son père, après une garde à vue de soixante-douze heures. L’avocat de l’élue a assuré qu’elle n’avait «rien à voir» avec le trafic et la détention de stupéfiants constatée à son domicile. L’un de ses frères explique également qu’elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO 2024 : suivez le parcours chiffré de la flamme olympique !
Inondations en Bourgogne : pour rouvrir, les campings font face à des coûts de travaux exorbitants
Chine : l’industrie et la consommation des ménages s’essoufflent, l’immobilier chute
«Je suis l’une des rares femmes à la tête d’une agence d’architecture» (Anne Démians)
Paris : pourquoi la moitié des boucheries de la capitale ont disparu en vingt ans