Publicité
La bourse ferme dans 4 h 53 min
  • CAC 40

    8 110,94
    -85,02 (-1,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 036,55
    -37,79 (-0,74 %)
     
  • Dow Jones

    39 806,77
    -196,82 (-0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0873
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    2 420,20
    -18,30 (-0,75 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 401,75
    +3 690,88 (+5,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 535,19
    +46,65 (+3,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,73
    -1,07 (-1,34 %)
     
  • DAX

    18 678,35
    -90,61 (-0,48 %)
     
  • FTSE 100

    8 386,58
    -37,62 (-0,45 %)
     
  • Nasdaq

    16 794,88
    +108,91 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    5 308,13
    +4,86 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,2722
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Dispositif de retraite anticipée à la SNCF : qui va payer la note ?

JHVEPhoto/Adobe Stock

C’est assez rare pour être souligné. Un accord a été trouvé, ce lundi 22 avril, entre les quatre syndicats représentatifs de la SNCF (CGT-Cheminots, UNSA-Ferroviaire, CFDT-Cheminots et Sud-Rail) et la direction pour revoir les dispositifs de cessation anticipée d’activité. Il prévoit notamment d’améliorer les départs anticipés à la retraite, principalement pour les agents de régime qui exercent des métiers «pénibles» et qui ont été embauchés avant le 1er janvier 2020, date à laquelle le statut de la SNCF s’est éteint.

Parmi les mesures qui figurent dans l’accord : la possibilité pour les conducteurs d’entamer une cessation anticipée d’activité 30 mois avant leur retraite, dont 15 mois travaillés à 100% et 15 mois non travaillés, rémunérés à 75%. Pour les contrôleurs, ce dispositif s’étalera sur 36 mois, dont la moitié non travaillée et rémunérée à 75%. Une façon de permettre aux cheminots de partir plus tôt à la retraite malgré la réforme adoptée en 2023, relevant l’âge légal de départ de deux ans.

>> Notre service - Testez votre éligibilité à Ma Prime Adapt' pour financer vos travaux de maintien à domicile

Si l’avantage est conséquent pour les agents, le coût de la mesure doit l’être aussi. «Nous ne disposons pas d’éléments chiffrés à vous transmettre», nous a répondu la SNCF. «Si le chiffrage a été fait, il n’a pas été transmis aux syndicats», affirme de son côté Fabrice Charrière, secrétaire général adjoint Unsa-Ferroviaire. Pour essayer d’avoir un ordre d’idée, un spécialiste (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ehpad : pour sortir de la crise, le gouvernement annonce une aide de 650 millions d'euros
Augmenter les retraites moins vite que l’inflation, la solution pour résorber le déficit public ?
Retraite : un accord sur les fins de carrière à la SNCF pour limiter les effets de la réforme
Ehpad, aide à domicile : faute de financements publics, le secteur s’enfonce dans la crise
Retraite : comment sont prises en compte vos périodes travaillées à l’étranger ?