Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 253,84
    +267,44 (+0,70 %)
     
  • Nasdaq

    15 460,33
    +178,32 (+1,17 %)
     
  • Nikkei 225

    37 438,61
    +370,26 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0655
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    16 511,69
    +287,55 (+1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 278,02
    +1 466,79 (+2,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,74
    -8,25 (-0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 013,13
    +45,90 (+0,92 %)
     

Deux ans après, combien a coûté la guerre en Ukraine à Kiev et à Moscou ?

Contributor/Getty Images

Samedi 24 février, la guerre en Ukraine entre dans sa troisième année. À la veille de cet «anniversaire tragique», celui de l’invasion par les troupes de Vladimir Poutine en territoire ukrainien, l’Union européenne (UE) a redit son soutien à l’Ukraine : «Plus que jamais, nous restons unis et fidèles à notre promesse de soutenir l'Ukraine aussi longtemps que nécessaire», ont écrit dans une tribune commune publiée vendredi 23 février, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le président du Conseil européen Charles Michel, et la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola.

En déplacement en Ukraine, le chef du Sénat américain, Chuck Schummer, a déclaré vendredi 23 février vouloir continuer à se «battre pour obtenir le financement dont (le peuple ukrainien) a désespérément besoin et qu'il mérite». Depuis le début de l’invasion russe, les Etats-Unis ont fourni des dizaines de milliards de dollars d’aide militaire à l’Ukraine. Un projet de loi prévoyant 60 milliards de dollars supplémentaires est actuellement bloqué à la Chambre des représentants, à majorité républicaine. Donald Trump, probable candidat républicain à l'élection présidentielle de novembre, s’oppose à cette aide et use de son influence pour faire échouer le projet de loi autorisant cette aide supplémentaire.

Du côté de l’Union européenne, les Vingt-sept se sont enfin mis d’accord le 1er février 2024 concernant le versement d’une aide financière de 50 milliards d’euros à Kiev, bloqué pendant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vacances scolaires : faut-il vraiment espérer un retour aux deux zones ?
Plus de 35 000 ponts dégradés en France : où en est le «chantier du siècle» ?
SNCF : les compensations pour les voyageurs lésés par la grève sont moins généreuses qu’annoncé
Emmanuel Macron fait son entrée au Salon des agriculteurs sous les heurts et sifflets
Guerre en Ukraine : derrière le bilan humain, un désastre écologique