Publicité
La bourse ferme dans 7 h 10 min
  • CAC 40

    7 936,02
    -30,66 (-0,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 863,06
    -9,51 (-0,20 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,43 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0840
    +0,0018 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    2 043,10
    -6,30 (-0,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 312,78
    -290,37 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,04
    -0,45 (-0,59 %)
     
  • DAX

    17 420,53
    +1,20 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 699,74
    -6,54 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,78 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 233,71
    +135,01 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    16 634,74
    -91,12 (-0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2680
    +0,0007 (+0,06 %)
     

«Une denrée très rare» : un caviste albigeois lance un appel au voleur de l'une de ses bouteilles

Stock Spirits Group

Avis au «grand malin en jogging», il ne lui reste que quelques jours pour rendre son butin. Le 30 janvier dernier, la Compagnie des bonnes bouteilles, une boutique albigeoise spécialisée dans les boissons artisanales, a été victime d’un vol. Comme le rapporte La Dépêche du Midi, c’est en faisant l’inventaire de son magasin que le gérant s’est aperçu qu’il lui manquait une bouteille de rhum de la Jamaïque.

Et si les vols sont monnaie courante dans les commerces, ce n’est pas le cas chez Vincent Raymond. «Les vols sont plutôt rares chez nous», affirme-t-il. Mais là, en plus du délit, un autre facteur rentre en compte. «C'est une denrée très rare, il doit y avoir seulement 400 à 500 bouteilles en France. On a mis des années à l’avoir», déplore le gérant. Une rareté qui justifie son prix : 780 euros. Heureusement, la boutique de Vincent Raymond est équipée de caméras de vidéosurveillance, et le voleur est clairement identifiable.

Le gérant n’étant pas «quelqu’un de procédurier», pour l’heure, il se contente de poster un message sur les réseaux sociaux avant de passer aux choses sérieuses. «Si la personne me ramène la bouteille, on passera à autre chose. Je fais tout pour arranger la situation et en rester là… Mais si je n'ai pas de nouvelles d'ici le début de la semaine prochaine, alors, oui je porterai plainte, voire plus. Mais ça serait dommage d'en arriver là», explique-t-il à nos confrères.

Sur Facebook, l’enseigne, plutôt bien connue dans la commune, prévient : «Au grand malin (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Thales : gros contrat au Royaume-Uni auprès du ministère de la Défense
États-Unis : il est «grand temps» de s’attaquer à la dette publique, la Fed tire la sonnette d’alarme
Atos : l’augmentation de capital abandonnée, discussions avec Kretinsky et les banques
CAC 40 : la Bourse de Paris ouvre sans grand changement, la Fed souffle le froid
Cette chaîne de fast-food se fait doucement un nom… en imitant McDonald’s