La bourse ferme dans 8 h 5 min
  • CAC 40

    6 522,47
    -1,97 (-0,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 754,20
    -3,02 (-0,08 %)
     
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,04 (+0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0200
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 801,40
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    23 406,93
    -16,86 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,03
    +15,16 (+2,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,01
    -0,75 (-0,83 %)
     
  • DAX

    13 665,31
    -22,38 (-0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 479,28
    -3,09 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,14 (-0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    20 032,49
    -13,28 (-0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2070
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Ce détail qui a permis à un locataire de s’opposer au congé réclamé par son propriétaire

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il reçoit une lettre lui signifiant son congé locatif en janvier 2021. Pour cet homme, qui vit dans un 41 m² de la capitale depuis 27 ans, c'est la douche froide, raconte Le Parisien. Dans le courrier reçu, il est précisé qu'il doit "avoir libéré les lieux", "avoir rendu les clés du logement" ainsi que "satisfaire à l'état des lieux de sortie" au plus tard le 22 juin 2022. Mais aujourd'hui, un mois après cette date fatidique, ce locataire parisien est toujours dans son appartement. Il est parvenu à s'opposer à son bailleur.

Pourtant, le propriétaire croyait bien avoir gain de cause il y a un an et demi. En indiquant avoir besoin de récupérer son bien pour sa partenaire de Pacs, il explique qu'elle n'a pas de résidence principale et souhaiterait "au plus vite pouvoir aménager dans un logement, seule". Un argument qui a laissé perplexe le locataire et son avocat, mais dans ce genre de cas, il est compliqué de faire les vérifications, comme Capital l'expliquait, dans un contexte où selon l'Adil (Agence départementale pour l'information sur le logement), un dossier sur cinq de congés locatifs pourrait être irrégulier.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Habitation

C'est sur ce point que s'est concentré son avocat et qu'il est parvenu à avoir gain de cause. Car le propriétaire a fait une erreur en envoyant le courrier. Sur la lettre, le bailleur n'a indiqué que le nom du locataire et pas celui de sa femme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : report de l'audit énergétique obligatoire pour les maisons énergivores ?
Achat immobilier : les mensualités flambent depuis un an dans les grandes villes
Immobilier : un courriel suffit-il pour se rétracter d’un compromis ?
Est-on responsable d’un trouble de voisinage existant avant son achat ?
Vacances : le prix moyen des locations en août dans près de 170 destinations touristiques françaises

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles