La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 332,19
    +381,83 (+1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Le déficit commercial de la France enregistre un nouveau record

Le déficit commercial des biens français a atteint un nouveau record en avril à 12,4 milliards d'euros, "sensiblement" dégradé par les importations d'énergie dont les prix ont flambé avec l'invasion en Ukraine, ont indiqué les Douanes mercredi 8 juin. En mars, le déficit avait déjà atteint 11,8 milliards d'euros selon les chiffres révisés des Douanes, soit le pire déficit jamais enregistré. Il atteint également un record absolu en cumul sur douze mois glissants, à 106,6 milliards d'euros.

La nette dégradation du solde français des échanges est liée à la progression "prononcée" des importations, jusqu'à 58,8 milliards d'euros, contre "des exportations qui augmentent ce mois-ci plus légèrement", à 46,4 milliards, détaillent les Douanes. Cet écart est porté "majoritairement par la croissance des prix des biens échangés", précisent-elles, affirmant que les prix à l'importation ont augmenté de 7% quand ceux à l'importation n'ont pris que 4%.

"La hausse des prix de l'énergie est une nouvelle fois la principale responsable de cette situation", ont-elles ajouté, soulignant que hors énergie, le solde extérieur des biens recule "plus modérément sur le mois", s'aggravant de seulement 100 millions d'euros par rapport à mars. Les prix du pétrole ont flambé ces derniers mois dans le sillage de la reprise progressive de l'économie mondiale puis de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, propulsant le prix du baril vers les 120 dollars.

En France, les prix de l'essence ont atteint la semaine dernière (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rappel de respirateur Philips : les patients dénoncent le silence de la marque
Variole du singe : le risque que le virus s'installe dans les pays non endémiques est "réel"
Les femmes, premières victimes des maladies de la thyroïde
Heures supplémentaires, soignants retraités... De nouvelles mesures pour faire face à la crise des urgences cet été
Selon la Russie, Washington laissera tomber l'Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles