Marchés français ouverture 2 h 13 min
  • Dow Jones

    33 891,02
    -34,99 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 887,45
    -119,50 (-1,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 673,83
    -19,82 (-0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0746
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    21 343,00
    +120,84 (+0,57 %)
     
  • BTC-EUR

    21 344,09
    -0,63 (-0,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,42
    +1,29 (+0,24 %)
     
  • S&P 500

    4 111,08
    -25,40 (-0,61 %)
     

Cyberattaque de l'hôpital de Corbeil-Essonnes : des données diffusées par les pirates

Pixabay

Le groupe de hackers qui a orchestré une cyberattaque contre le centre hospitalier sud francilien de Corbeil-Essonnes, a commencé vendredi 23 septembre à diffuser des données, l'hôpital ayant refusé de payer la rançon demandée, a-t-on appris ce dimanche 25 septembre de sources proches du dossier. Les hackers avaient fixé un ultimatum à l'hôpital pour payer la rançon au 23 septembre. Le délai expiré, ils ont diffusé une série de données, a ajouté une des sources proches du dossier confirmant une information du site spécialisé Zataz. Selon Zataz, les hackers Lockbit 3.0 ont diffusé ainsi plus de 11 GO de contenus sensibles.

Les données publiées "semblent concerner nos usagers, notre personnel ainsi que nos partenaires", a annoncé ce dimanche le CHSF, dans un communiqué envoyé à l'AFP. Parmi les données divulguées sur le site des cyberattaquants figurent potentiellement "certaines données administratives", dont le numéro de sécurité sociale, et "certaines données santé telles que des comptes-rendus d'examen et en particulier des dossiers externes d'anatomocytopathologie, de radiologie, laboratoires d'analyse, médecins", précise l'établissement. "Les bases de données métiers du CHSF, parmi lesquelles figurent les dossiers personnalisés des patients (DPI) et les dossiers relatifs à la gestion des ressources humaines, n'ont pas été compromises", ajoute l'hôpital essonnien dans son communiqué. "L'attaque semble avoir été circonscrite aux serveurs virtuels et à une partie seulement de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

EELV : Julien Bayou démissionne de son poste de secrétaire national
Dans ce pays, les femmes devront travailler un an de plus avant la retraite
Réduction du déficit public : le Haut Conseil des finances publiques épingle le manque d'ambition du gouvernement
Italie : victoire historique aux législatives pour la coalition de droite et d'extrême-droite
Un déficit de la Sécu fortement réduit en 2023, des arrêts maladie obtenus en visio qui ne seront bientôt plus remboursés... Le flash éco du jour