La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 963,31
    -278,76 (-1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Une cyberattaque force La Poste Mobile à fermer son site

L’opérateur La Poste Mobile a été contraint de fermer son site à cause d’une cyberattaque par rançongiciel. Le gang de pirates LockBit, qu’on dit lié à la cybercriminalité russe, est pointé du doigt.

Décidément, l’année 2022 n’est pas de tout repos pour La Poste. L’entreprise, qui a connu des déboires ce printemps avec son service de messagerie (celui-ci est de nouveau fonctionnel depuis), doit maintenant faire face à un nouveau problème : une attaque informatique l’a contrainte à fermer l’accès au site web de sa filiale dans les télécoms, La Poste Mobile.

Cela fait maintenant une semaine que l’attaque est en cours. C’est le 4 juillet que les services en ligne de l’opérateur de réseau mobile virtuel (MVNO) ont été touchés et ceux-ci n’ont pas encore été rétablis. Un message de maintenance trône depuis sur la page d’accueil de La Poste Mobile. Celui-ci indique que c’est un logiciel malveillant — un rançongiciel — qui est en cause.

La Poste Mobile rançongiciel
La Poste Mobile rançongiciel

Le rançongiciel LockBit 3.0 en cause

Un rançongiciel, ou ransomware en anglais, est un programme informatique qui s’infiltre dans un ordinateur et capture les fichiers et les dossiers qui s’y trouvent, les rendant inaccessibles. Le rançongiciel affiche alors à l’écran une menace à la victime pour l’obliger à verser une rançon — généralement dans une cryptomonnaie — si elle veut récupérer le contenu de son ordinateur.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles