Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 505,05
    +265,07 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    15 721,09
    +269,78 (+1,75 %)
     
  • Nikkei 225

    37 552,16
    +113,55 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    +0,0051 (+0,48 %)
     
  • HANG SENG

    16 828,93
    +317,24 (+1,92 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 392,86
    +93,28 (+0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 436,81
    +22,05 (+1,56 %)
     
  • S&P 500

    5 074,72
    +64,12 (+1,28 %)
     

Cyberattaque : est-ce que votre entreprise est bien protégée ?

illustrationcapital:freepik

Dimanche 10 mars, plusieurs ministères ont été la cible d'attaques informatiques d’une «intensité inédite» selon Matignon. Depuis, l’accès aux sites de l’Etat a été «rétabli». Les cyberattaques sont monnaie courante à l'ère du tout numérique, et les entreprises en paient également le prix. En effet, selon le baromètre de la cybersécurité des entreprises (Opinionway pour le Cesin), 49% des sociétés ont constaté au moins une cyberattaque en 2023.

«Dans la plupart des sociétés, on est incapable de revenir au crayon et à la gomme. C’est la rançon de la digitalisation. Fatalement, le champ des possibles en matière de cyberattaque augmente», résume Alan Bouillé, délégué général et co-fondateur du Cesin (Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique). D’où l’importance pour les entreprises de se protéger contre le risque de cyberattaque, qui sont, selon l’expert, inévitables. «Cela va vous arriver», affirme-t-il.

Selon le spécialiste, la cybersécurité repose sur quatre piliers dont le premier est «la prévention». Les entreprises doivent «sensibiliser les utilisateurs, les membres du Comex et former les informaticiens». Cela passe notamment par la diffusion dans l’entreprise d’une charte récapitulant les droits et les devoirs des salariés ainsi que par la définition des politiques de sécurité, telles que la longueur du mot de passe et la fréquence de changement de mot de passe. Ces bonnes pratiques donnent parfois «l’impression de mettre des coups d’épée dans l’eau», (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Qu'est-que la concurrence pure et parfaite ?
Primark : l'installation de l'enseigne à Tours ne fait pas que des heureux
Twitter supprime les compteurs de retweets et de likes sur votre fil d'actualité : une révolution à venir ?
Jeune entreprise innovante (JEI) : statut et avantages fiscaux
Dassault Aviation a livré beaucoup moins de Rafale et de Falcon que prévu, chute en Bourse