La bourse ferme dans 1 h 27 min
  • CAC 40

    5 606,15
    +39,36 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 530,17
    +19,23 (+0,55 %)
     
  • Dow Jones

    29 947,53
    +75,06 (+0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,1947
    +0,0034 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 783,50
    -27,70 (-1,53 %)
     
  • BTC-EUR

    14 051,20
    -166,35 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    328,47
    -9,03 (-2,67 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,19
    -0,52 (-1,14 %)
     
  • DAX

    13 342,67
    +56,10 (+0,42 %)
     
  • FTSE 100

    6 361,62
    -1,31 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    12 187,03
    +92,63 (+0,77 %)
     
  • S&P 500

    3 641,10
    +11,45 (+0,32 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3343
    -0,0014 (-0,10 %)
     

Croissance : le rebond de 2021 revu à la baisse, les aides à la hausse !

Par Marc Vignaud
·1 min de lecture
Bruno Le Maire veut indemniser la perte d 'exploitation des hôtels, cafés, restaurants.
Bruno Le Maire veut indemniser la perte d 'exploitation des hôtels, cafés, restaurants.

Bercy dégrade sa prévision de croissance à 6 % et non plus 8 %. Le Maire s'apprête à muscler les dispositifs d'aide aux secteurs qui resteront fermés.

Le gouvernement tire les conséquences économiques du second confinement. ll vient d'annoncer la baisse de sa prévision de croissance de 2021, compte tenu d'une base de départ, fin 2020, moins bonne qu'espéré il y a encore quelques mois.

L'année prochaine, le rebond de l'économie française ne devrait pas atteindre + 8 %, mais + 6 %. Par conséquent, Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, ne prévoit plus de revenir au niveau de PIB atteint fin 2019 qu'à la fin 2022, soit trois ans plus tard !

Ce nouveau scénario pour 2021 repose sur le constat que le confinement de novembre est beaucoup moins nocif économiquement que celui du printemps. La chute, bien que colossale, serait cantonnée à 12-13 %, selon les prévisions respectives de la Banque de France ou de l'Insee.

Paradoxalement, le résultat de cette année pourrait être un peu moins mauvais que prévu par Bercy dans le dernier texte budgétaire de 2020. L'Insee table sur une contraction entre - 9 et moins 10 % contre - 11 % pour le ministère, qui avait préféré jouer la prudence, ces dernières semaines, étant donné l'incertitude créée par les mesures de restrictions sanitaires.

Nouvelle transformation du Fonds de solidarité à venir

Avec la persistance des mesures de restrictions sanitaires à prévoir (jauges durcies dans les commerces non alimentaires à leur réouverture), Bruno Le Maire et son ministre délégué au Budget, Olivier Dussopt, s'apprêtent à devoir prolonger et améliorer les [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :