La bourse ferme dans 38 min
  • CAC 40

    6 748,02
    -5,95 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 980,83
    -3,67 (-0,09 %)
     
  • Dow Jones

    34 236,60
    -158,41 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0477
    -0,0052 (-0,49 %)
     
  • Gold future

    1 798,00
    -17,20 (-0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    16 183,17
    -134,04 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,41
    +0,99 (+0,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,80
    +0,58 (+0,71 %)
     
  • DAX

    14 557,45
    +67,15 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 564,76
    +6,27 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 047,24
    -29,33 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2210
    -0,0046 (-0,37 %)
     

La croissance française a résisté cet été, mais la fin de l'année s'annonce plus difficile

Jacques Gaimard/Pixabay

L'activité économique résiste, mais gare à la résurgence de l'inflation : la croissance française a nettement décéléré au troisième trimestre, le PIB ne progressant que de 0,2% après un bond de 0,5% au printemps, selon les données dévoilées vendredi 28 octobre par l'Insee. Conforme aux prévisions de l'Institut national de la statistique et légèrement inférieure à celles de la Banque de France (+0,25%), la croissance a bénéficié d'une légère progression de la production de services (+0,5%), en retrait toutefois par rapport à celle du printemps (+1%). "Comme il s'agit surtout de résorber des arriérés de production, on peut difficilement caractériser la performance économique du troisième trimestre comme très solide", juge dans une note Charlotte de Montpellier, économiste chez ING.

Les trois derniers mois de l'année devraient être plus difficiles, avec une croissance nulle attendue au 4e trimestre par l'Insee, qui prévoit un taux de 2,6% pour l'ensemble de 2022 (0,1 point en dessous de l'estimation du gouvernement). Le troisième trimestre "est le dernier hourra avant l’entrée en récession", tranche Maxime Darmet, économiste spécialiste de la France chez Allianz Trade, même si "les voisins de la France s'en sortent beaucoup plus mal".

L'inflation, qui s'est brusquement redressée à 6,2% sur un an après avoir ralenti en août et en septembre, a déjà commencé à comprimer le portefeuille des Français. Avec des prix qui s'apprécient à une vitesse inédite depuis le milieu des années 1980, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi nous ne sommes pas prêts d’arrêter de changer d’heure ?
Canadair, météo des forêts… le plan de lutte d'Emmanuel Macron contre les incendies
Un couple en camping-car suspecté d'avoir siphonné 5.000 litres de carburant
EuroMillions : ce père de famille a remporté le jackpot pour la deuxième fois... le jour de son remariage
Transition écologique : penser la construction en termes d’efficacité et de durabilité