La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 832,64
    +115,55 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 507,29
    +113,47 (+1,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 301,33
    -231,25 (-1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    525,31
    +6,52 (+1,26 %)
     
  • S&P 500

    4 045,05
    +27,28 (+0,68 %)
     

Croissance, Bourse… 2022 est à oublier, mais 2023 sera pire, le FMI tire la sonnette d’alarme

Chesnot/Getty Images

2022 aura été particulièrement chahutée, pour l’économie et les Bourses de la planète. Pour autant, 2023 pourrait être pire, notamment sur le front de la croissance économique, avertit le Fonds monétaire international (FMI). Et ce, alors que l’économie tend à freiner de façon synchronisée aux Etats-Unis, en Europe et en Chine. La directrice du FMI Kristalina Georgieva a prévenu lors d’un entretien accordé à CBS que l’année 2023 verrait un tiers de l’économie mondiale tomber en récession.

Et même pour les pays qui échapperaient à une récession technique (soit deux trimestres consécutifs de contraction du PIB), des centaines de millions de personnes pourraient “le ressentir comme une récession”, juge Kristalina Georgieva. Selon la dirigeante, alors que les trois principales économies de la planète (les Etats-Unis, l’Union européenne et la Chine) ralentissent simultanément, 2023 risque fort d’être “encore plus difficile” que 2022, année pourtant marquée par l’éclatement de la guerre en Ukraine et l’envolée de l'inflation, qui met à rude épreuve le pouvoir d’achat et la consommation des ménages.

Les Etats-Unis, qui apparaissent comme le grand gagnant de la guerre en Ukraine, voient leur économie relativement mieux résister, du fait notamment d’un marché du travail encore robuste. Revers de la médaille, les tensions salariales liées à la faiblesse du chômage pourraient freiner la chute attendue de l’inflation, et la Fed pourrait du coup tarder à desserrer la vis sur les taux directeurs. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En terrasse, des coussins chauffants pour remplacer les radiateurs jugés illégaux par la Ville de Paris
Meta (Facebook) de nouveau à l'amende sur les données personnelles
GE HealthCare Technologies fait son entrée à la Bourse de New York
Bourse : quand pourra-t-on enfin revenir à l’achat sur le Nasdaq ?
Chute de Camaïeu, Go Sport en grande difficulté : l’empire de Michel Ohayon est-il menacé ?