Marchés français ouverture 1 h 51 min
  • Dow Jones

    29 683,74
    +548,75 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 051,64
    +222,13 (+2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 425,99
    +252,01 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    0,9688
    -0,0051 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    17 466,89
    +216,01 (+1,25 %)
     
  • BTC-EUR

    20 210,24
    +693,65 (+3,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    446,88
    +18,10 (+4,22 %)
     
  • S&P 500

    3 719,04
    +71,75 (+1,97 %)
     

Crise énergétique : le gouvernement songe à généraliser le télétravail pour faire des économies

PIXABAY

Alors qu'il avait été généralisé pendant la pandémie, le télétravail pourrait faire son retour cet hiver. Fin août, le ministre de la Transformation et de la Fonction publiques Stanislas Guerini a évoqué cette possibilité pour les agents publics, mais la mesure pourrait être étendue au secteur privé dans le cadre du plan de réduction de la consommation d’énergie que prépare le Gouvernement, comme l’a révélé Le Parisien, le vendredi 2 septembre.

"Il s’agit d’une piste de réflexion du groupe de travail Sobriété avec les entreprises, pour actionner les leviers les plus efficaces en fonction de la singularité de chacune", indique un porte-parole du ministère, interrogé par Le Parisien. Le télétravail "pourrait être une bonne option selon les circonstances ; si c’est faisable pour elles et adapté à leur activité", précise le même interlocuteur en ajoutant que "c’est un sujet qui relève avant tout du dialogue social de proximité plutôt que d’en faire une règle générale".

En d'autres termes, l’État laisserait l'initiative aux entreprises d’augmenter ou non le recours accru au télétravail, en cas de pénurie de gaz ou d’électricité, ou dans une optique préventive. "Cela ne m’étonnerait pas que la préconisation arrive à un moment ou à un autre à l’issue d’un Conseil de défense", estime Éric Chevée, vice-président de la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises). "On veut bien en discuter. À condition que cela reste une prescription. Il est fondamental que ce soit laissé à la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Retour des crédits à taux variable, crise de la dette publique, mauvaise image de la finance... Le flash éco du jour
Une fillette nommée Alexa forcée de changer de nom à cause de l'enceinte Amazon
Sécheresse : un maire prend un arrêté insolite pour ordonner à la pluie de tomber
Amiens : le crématorium fermé depuis un an en attente de la livraison d’une pièce mécanique
Le gouvernement allemand débloque un plan d'aide massif contre l'envolée des prix