Publicité
La bourse ferme dans 8 h 27 min
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,86 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0658
    +0,0011 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    2 371,80
    -2,30 (-0,10 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 423,32
    +1 610,50 (+2,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,06
    -0,60 (-0,70 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,18 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,11 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 232,80
    -290,75 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    16 608,66
    -113,03 (-0,68 %)
     
  • GBP/USD

    1,2470
    +0,0018 (+0,15 %)
     

Credit suisse emprunte 50 milliards de francs suisses après sa chute spectaculaire en Bourse

Wikimedia

C'est du jamais vu. Crédit Suisse a annoncé jeudi un emprunt à court terme de jusqu'à 50 milliards de francs suisses à la banque centrale du pays, au lendemain d'une journée cauchemardesque pour la deuxième banque du pays qui s'est effondrée en Bourse. "Ces mesures constituent une action décisive pour renforcer le Crédit Suisse alors que nous poursuivons notre transformation stratégique afin d'apporter de la valeur à nos clients et aux autres parties prenantes", a déclaré le directeur général de la banque, Ulrich Körner, cité dans un communiqué.

La banque a parallèlement annoncé une série d'opérations de rachat de dette pour environ 3 milliards de francs suisses. Mercredi, le titre Crédit Suisse a chuté de 24,24% à la clôture. Le groupe, l'une des 30 banques dans le monde considérées comme trop grosses pour faire faillite, ne valait plus qu'un peu moins de 6,7 milliards de francs suisses. Après un étonnant silence, la banque centrale (BNS) et le gendarme des marchés financiers suisses avaient assuré le groupe de leur soutien mercredi soir.

"Le Credit Suisse satisfait aux exigences en matière de capital et de liquidités imposées aux banques d'importance systémique. En cas de besoin, la BNS mettra des liquidités à la disposition du Crédit Suisse", avaient déclaré la BNS et la Finma dans un communiqué commun diffusé en début de soirée. Plus tôt dans la journée, les deux plus hauts dirigeants de Crédit Suisse avaient déjà tenté de rassurer sur la solidité financière du géant bancaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

First Republic, 14e banque des Etats-Unis, s’effondre en Bourse
Des organisations européennes espionnées par des hackers russes suite à une faille de Microsoft
Voici la première ville de France à adopter un congé menstruel
L’Europe va permettre à des jeunes de 18 ans de voyager gratuitement en train pendant un an
Crédit suisse… le dilemme de la BCE face à la déroute des banques et à l’inflation