La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 757,52
    +1 584,07 (+3,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

Le Crédit Mutuel condamné après le suicide d'une jeune cliente victime d'une escroquerie

Samuel AUFFRAY
·1 min de lecture
Le Palais de Justice de Paris
Le Palais de Justice de Paris

Le Crédit Mutuel de Corbeil-Essonnes a été condamné pour « imprudence et négligence » par le tribunal d’Evry-Courcouronnes à verser plusieurs milliers d’euros de dommages et intérêts à la famille d’Océane. L'établissement reconnaît sa faute : la mineure n'aurait jamais dû pouvoir déposer trois chèques falsifiés à la banque sans que ses parents soient prévenus. A la manœuvre, son petit-ami de l'époque qui lui avait demandé d'encaisser les chèques volés avant de retirer le liquide grâce à sa carte bancaire.

Derrière cet épilogue judiciaire, il reste un drame. En mars 2018, alors âgée de 18 ans, Océane s'est suicidée pour avoir été victime de cette escroquerie, raconte Le Parisien. La jeune fille avait longuement expliqué son geste dans une lettre de quatre pages adressée à sa famille.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : comment déduire les frais de garde d'enfants
- MaPrimeRenov' : pourrez-vous toucher les aides promises ?
- Pajemploi : la déclaration d'avril est ouverte... mais pas le formulaire « chômage partiel »