Marchés français ouverture 8 h 45 min
  • Dow Jones

    32 223,42
    +26,76 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 662,79
    -142,21 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0440
    +0,0023 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    28 881,22
    -1 221,85 (-4,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    667,04
    +424,36 (+174,87 %)
     
  • S&P 500

    4 008,01
    -15,88 (-0,39 %)
     

Crédit immobilier : le prêt relais, une solution à ne pas oublier pour acheter un nouveau bien

prêt relais
prêt relais

Après une heureuse nouvelle, vous cherchez un bien immobilier avec une chambre en plus ? L'appel de l'océan se fait sentir et vous voulez quitter votre logement en région parisienne pour partir sur le littoral ? Si vous êtes dans cette situation, la question de savoir s'il faut revendre avant d'acheter ou l'inverse peut se poser. Et parfois, trouver la perle rare se fait avant d'avoir vendu le bien actuel. Dans ce cas, peut-être avez-vous intérêt à passer par un prêt relais.

Concrètement, comment ça marche ? Le prêt relais s'adresse aux propriétaires ou aux secundo-accédants entre deux biens immobiliers, puisqu'il permet à un emprunteur d'acheter un nouveau bien immobilier avant d'avoir vendu le précédent. La banque va accepter de prêter une somme (entre 50% et 80% de la valeur estimée du bien, moins le capital restant dû) que l'emprunteur remboursera une fois la vente du premier bien effectuée.

Une mauvaise image du prêt relais

« Sur un prêt relais, la banque ne prête pas la totalité de ce que la personne va recevoir. Elle prête en général 70%. C'est-à-dire que même si le vendeur n'obtient pas le prix qu'il espérait, il pourra quand même rembourser son prêt relais », pose Alexis Godard, fondateur du courtier Exell Crédit. Par définition, il s'agit d'un prêt de courte durée, généralement d'une année, renouvelable une fois. Pendant cette période, « l'emprunteur ne paye que les intérêts du prêt relais », complète Sandrine Allonier, directrice des études du courtier Vousfinancer.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts 2022 : le casse-tête des frais de télétravail sur votre déclaration de revenus
- Les « super-apps », le nouveau modèle prisé par les fintechs
- Epargne : Lydia lance une fonctionnalité pour voir comment vos proches investissent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles