Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 021,75
    -111,11 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Crédit immobilier : pourquoi vous devez attendre au moins 6 mois avant d’emprunter

Les beaux jours arrivent pour les emprunteurs. Après deux ans de hausses continues, qui ont vu les taux passer de 1,03% en moyenne à 4,24%, le coût des crédits immobiliers a enfin amorcé sa décrue. D’après l’Observatoire Crédit Logement CSA, organisme de référence en la matière, les taux devraient ainsi passer de 4,20% en moyenne au premier trimestre 2024 à 3,25% d’ici la fin de l’année. Une prévision qui rejoint les calculs des courtiers Pretto et Cafpi, qui avaient tout deux tablé sur un pourcentage proche.

La nouvelle a de quoi réjouir bon nombre de candidats à l’achat. Pourtant, la patience reste de mise. Car les banques sont tributaires des annonces de la Banque centrale européenne (BCE) avant de baisser leur grille de taux. Christine Lagarde, présidente de l’institution, a d’ailleurs fourni pour la première fois un horizon aux emprunteurs, en déclarant le 17 janvier que la baisse des taux directeurs d’ici l’été était «probable».

Raison pour laquelle Michel Mouillart, professeur d’économie et porte-parole de l'Observatoire Crédit Logement CSA, rappelle que le reflux des taux de crédit immobilier interviendra à compter du second semestre et devrait «émerveiller» les emprunteurs. Les banques pourraient commencer à se tirer sérieusement la bourre à compter de juin pour attirer un maximum de clients. L'automne, entre septembre et novembre, constituera le deuxième temps fort de baisse. Le choix le plus logique serait donc d’attendre encore au moins six mois, voire la fin de l’année, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : les prix vont-ils chuter dans votre région en 2024 ? Les anticipations des agents
Crédit immobilier : le calendrier probable des baisses de taux en 2024
Immobilier : faut-il acheter maintenant ou attendre une nouvelle baisse des prix en 2024 ?
Immobilier : les agents dévoilent à quelle vitesse les prix chuteront en 2024
Immobilier : comment repérer des vices cachés lors d’une visite