La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 581,46
    -242,88 (-1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Crédit immobilier : l’apport moyen atteint des records

Getty / Caspar Benson

Il poursuit son inexorable hausse. Le montant moyen de l’apport pour l’achat d’un bien immobilier a atteint un nouveau record, d’après le dernier rapport trimestriel de l’observatoire CSA/Crédit logement publié mardi 17 janvier. Au 31 décembre 2022, il a en effet augmenté de 12,3% sur un an, alors qu’il avait déjà bondi de 13,2% en 2021. Cette explosion du montant de l’apport moyen illustre une nouvelle fois les difficultés des ménages à accéder au crédit immobilier, en raison notamment de la hausse des taux.

Dans le détail, le niveau de l’apport personnel moyen était au quatrième trimestre 2022 supérieur de 43,5% à son niveau du quatrième trimestre 2019, lorsque le marché du crédit était à son zénith. A cette époque, les taux étaient relativement faibles et les exigences des banques concernant l’apport au plus bas. Mais depuis, avec la hausse des taux combinée à la contrainte du taux d’usure, la situation s’est largement dégradée pour les emprunteurs. Pour preuve, entre 2019 et à la fin de l’année 2022, le supplément d’apport moyen mesuré par CSA/Crédit logement correspond à sept mois de revenus d’un emprunteur disposant d’un salaire inférieur à trois Smic. Pour les emprunteurs percevant un salaire de 5 Smic ou plus, le supplément d’apport représente 1,5 mois de salaire sur la même période.

Si l’étude de l’observatoire ne chiffre pas précisément le montant moyen de l’apport pour l’achat d’un bien, le réseau de courtiers Cafpi avait estimé en novembre dernier qu’il s'élevait en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : le nombre de crédits accordés par les banques a drastiquement chuté en 2022
À Paris, les gardiens de ce bailleur peuvent mettre des contraventions aux locataires
La baisse du prix des passoires énergétiques ne doit plus être un sujet tabou
Crédit immobilier : tout comprendre au taux d’usure en 5 questions
L'interdiction de location des passoires thermiques va-t-elle finir de dépeupler certaines campagnes ?