La bourse ferme dans 4 h 13 min
  • CAC 40

    6 551,50
    +23,18 (+0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 766,71
    +10,65 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0182
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 783,80
    +7,10 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 076,24
    -498,52 (-2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,42
    -14,39 (-2,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,97
    +0,86 (+0,98 %)
     
  • DAX

    13 718,38
    +91,67 (+0,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 510,41
    -5,34 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • GBP/USD

    1,2065
    +0,0014 (+0,12 %)
     

Crédit immobilier : la hausse des taux s’emballe

Jusqu’où ira la remontée ? En juillet, les taux moyens des crédits immobiliers se sont établis à 1,68%, soit une augmentation de 16 points de base par rapport à juin. Jamais une telle hausse n’avait été constatée depuis le début de l’année, souligne l’Observatoire Crédit logement CSA. De 2 points de base en janvier et février, l’augmentation s’est accélérée à 10 points en mars, avril et mai, avant d’atteindre 13 points en juin. “Le renforcement de l’inflation et la persistance des tensions sur les marchés financiers depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine ont largement contribué à cette évolution”, analyse l’Observatoire.

Dans le détail, les prêts sur 15 ans, 20 et 25 ans se négocient à des taux moyens respectifs de 1,57%, 1,69% et 1,79%. Preuve supplémentaire de l’explosion des taux : sur ces mêmes durées, les intérêts de décembre 2021 s’établissaient à seulement 0,86%, 0,99% et 1,13%.

Cependant, ces hausses demeurent largement inférieures à l’augmentation du coût de la dette française sur 10 ans, indicateur sur lequel se fondent les établissements de crédit pour établir leurs grilles. La raison : les banques s’efforcent de limiter la hausse pour les particuliers. Elles sont notamment contraintes par la faiblesse actuelle de l’usure, soit les taux maximum auxquels elles sont autorisées à prêter. Et ce n’est pas le seul point positif du moment, rappelle Crédit logement : “La totalité des emprunteurs bénéficient de crédits à des taux très largement inférieurs à l’inflation, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La villa d’un octogénaire squattée après son départ en maison de retraite, les riverains furieux
Immobilier locatif : où investir en Ile-de-France parmi les futures gares des prolongements de métro et RER ?
Consommation d'énergie : comment va-t-on mettre les propriétaires et locataires à la diète ?
Crédit immobilier : en août, les banques devraient geler leur taux… et leur production
Des locataires sous le coup d'une expulsion à cause d'un barbecue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles