La bourse ferme dans 4 h 40 min
  • CAC 40

    5 898,27
    +103,31 (+1,78 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 419,48
    +59,65 (+1,78 %)
     
  • Dow Jones

    30 967,82
    -129,44 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0205
    -0,0065 (-0,63 %)
     
  • Gold future

    1 759,70
    -4,20 (-0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    19 729,52
    +237,29 (+1,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    436,24
    -3,79 (-0,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    99,71
    +0,21 (+0,21 %)
     
  • DAX

    12 608,53
    +207,33 (+1,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 153,61
    +128,14 (+1,82 %)
     
  • Nasdaq

    11 322,24
    +194,39 (+1,75 %)
     
  • S&P 500

    3 831,39
    +6,06 (+0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 107,65
    -315,82 (-1,20 %)
     
  • HANG SENG

    21 586,66
    -266,41 (-1,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,1928
    -0,0024 (-0,20 %)
     

Crédit conso : votre projet menacé par la hausse des taux ?

Un homme tient un portefeuille vide
Un homme tient un portefeuille vide

Les mois passent, et ça se confirme : l'enchaînement crise du Covid - guerre en Ukraine a fait rentrer le crédit conso, comme d'autres secteurs économiques, dans une nouvelle séquence plutôt défavorable aux emprunteurs.

Alors que le début de 2022 avait été marqué par une baisse des taux, en moyenne, par rapport à l'année précédente, le déclenchement des hostilités à l'Est de l'Europe et les incertitudes économiques qu'elles engendrent a provoqué un retournement de tendance quasi immédiat, qui se confirme de mois en mois. « Début juin, l'écart avec les taux de 2021 continue de se creuser », certifie Sergio Monteiro, fondateur du comparateur de crédits conso CheckmonCredit.fr.

Avec quelques nuances toutefois. Les prêts personnels auto et travaux décollent. Les taux moyens sont un quart de point supérieur à ceux de 2021 pour les prêts travaux. Et même plus pour les prêts destinés à financer une automobile ou une moto. « Il s'agit d'un cas un peu particulier », développe Sergio Monteiro. « Le marché des automobiles neuves est très mou en raison des pénuries. Logiquement, les banques sont peu enclines à proposer des promotions agressives. »

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Retraite, loyers, livret A, APL, CAF... Les gagnants et les perdants des plus de 5% d'inflation
- Retraite, loyer, RSA, APL... Les effets pervers des revalorisations indexées sur l'inflation
- Plus besoin de carte bancaire, de chèque ou de cash... Ce paiement révolutionnaire va-t-il vous séduire ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles