Marchés français ouverture 34 min
  • Dow Jones

    30 303,17
    -633,83 (-2,05 %)
     
  • Nasdaq

    13 270,60
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 197,42
    -437,79 (-1,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    28 648,34
    -649,19 (-2,22 %)
     
  • BTC-EUR

    25 929,65
    -454,82 (-1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    631,42
    +3,76 (+0,60 %)
     
  • S&P 500

    3 750,77
    -98,85 (-2,57 %)
     

Crédit conso : où et comment négocier ?

Marie-Eve FRÉNAY
·1 min de lecture

Actuellement, plus d’un Français sur 4 rembourse au moins un crédit à la consommation, d’après le dernier Observatoire des crédits aux ménages publié fin janvier par l’Association française des sociétés financières (ASF). Pour obtenir leur prêt, 40% des ménages se sont adressés à leur banquier ou à un établissement de crédit comme Sofinco, Cetelem ou Cofidis. Mais 22% l’ont souscrit en magasin, soit auprès d’un vendeur au moment de faire un achat conséquent, soit en payant avec la carte de crédit de l’enseigne.

Plus facile à obtenir, le crédit en magasin ne peut en revanche pas être négocié. « En grande distribution, le traitement est standardisé. Ce sont des contrats d’adhésion, à prendre ou à laisser, qui sont proposés au client », souligne Olivier Gayraud, juriste pour l’association de consommateurs Consommation Logement et cadre de Vie (CLCV). Une discussion inexistante et une primauté donnée au crédit renouvelable. Dans les enseignes commerciales, vous pouvez « au mieux » avoir le choix entre une offre de paiement fractionné, un prêt amortissable, et une proposition de crédit renouvelable « franchement mise en avant », déplore en effet le porte-parole du CLCV.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Gaz et électricité : les combats du médiateur de l'énergie pour protéger les consommateurs
- Coronavirus : les prix de l'essence et du fioul au plus bas depuis 2017
- Banque : ces 4 garanties qui protègent votre épargne malgré le krach