La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 440,44
    +45,43 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,0539
    +0,0010 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    1 811,30
    -3,90 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 125,09
    -79,63 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,61
    +2,18 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,15
    -1,07 (-1,32 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 444,53
    -37,92 (-0,33 %)
     
  • S&P 500

    4 073,75
    -2,82 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2295
    +0,0039 (+0,31 %)
     

CPF : devrez-vous bientôt payer 20% à 30% de votre formation de votre poche ?

CPF
CPF

« La mobilisation du compte personnel de formation par son titulaire pour le financement d'une action de formation fait l'objet d'un mécanisme de régulation dont les modalités sont définies par décret en Conseil d'État. » Article 49 du projet de loi de finances pour 2023, tel qu'il a été adopté - ou considéré comme tel suite au 49.3 - à l'Assemblée nationale. Cet amendement déposé par le gouvernement et intégré à la version sur laquelle il a engagé sa responsabilité vise selon l'exposé des motifs de l'amendement à « s'assurer que les actions de formation mobilisées par les titulaires du compte présentent un objectif réel pour l'insertion ou le maintien dans l'emploi ». Bref : éviter que les salariés et chômeurs n'utilisent leur CPF - via MonCompteFormation (MCF) - sans que cela ne leur soit réellement utile pour la suite de leur carrière. Car le CPF et MonCompteFormation sont un succès coûteur : « plus de 5 millions d'inscriptions en formation pour un coût pédagogique global de 6,7 milliards d'euros » en cumulé.

Selon Les Echos, le « mécanisme de régulation » envisagé va jouer sur la dissuasion : contraindre les utilisateurs du CPF à mettre la main à la poche pour se payer une formation. Avec la fin du tout « gratuit », les utilisateurs ne seront probablement pas aussi dépensiers qu'actuellement... ce qui permettra ainsi à l'Etat (via la Caisse des dépôts, qui gère le dispositif) de faire des économies. Selon Les Echos, le gouvernement compte mettre en place un ticket modérateur, autrement dit un reste à charge, d'environ un quart du coût de la formation : « Si l'on se base sur l'objectif d'économies qui circule - 800 millions en année pleine - on peut en déduire que le reste à charge serait de 20% à 30% en l'appliquant de manière uniforme à toutes les formations éligibles au CPF. »

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Assurance vie : dois-je abandonner les peu rentables fonds en euros pour miser sur l'eurocroissance ?
- Prime de Noël 2022 : qui sont les bénéficiaires de cette aide de 209 euros en moyenne ?
- Chèque énergie fioul 2022 : comment réclamer dès ce lundi l'aide exceptionnelle de 200 euros