La bourse ferme dans 3 h 19 min
  • CAC 40

    6 305,01
    +17,94 (+0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,57
    -0,42 (-0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2038
    +0,0058 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 782,00
    +1,80 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    47 388,05
    +1 512,79 (+3,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 293,80
    -97,91 (-7,04 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,91
    -0,22 (-0,35 %)
     
  • DAX

    15 438,33
    -21,42 (-0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,03
    -0,50 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3934
    +0,0094 (+0,68 %)
     

Covid19 - Vaccin Pasteur, l'histoire secrète d'un fiasco

·2 min de lecture

Révélations. Un mois après l’abandon des essais sur son projet de vaccin, le temple de la recherche française est encore sous le choc. Derrière ses grilles se murmure une vérité dérangeante, que notre récit corrobore : de stupides rivalités personnelles et de sordides manœuvres internes ont abouti à ce désastre scientifique.

Le 25 janvier 2021 restera une date sombre dans l’histoire de l’Institut Pasteur. Ce jour-là, l’honorable maison fondée en 1888 à Paris par l’inventeur du vaccin contre la rage révélait piteusement que son projet de vaccin contre le Covid-19, lancé avec le géant pharmaceutique américain Merck, était abandonné. L’annonce avait un air de capitulation. Dans la bataille mondiale contre le coronavirus, où l’enjeu patriotique croise les intérêts industriels et financiers, l’échec de Pasteur sonnait comme un camouflet national.

Que s’était-il passé ? Officiellement, les résultats des premiers tests étaient insuffisants, point. Devancé par ses rivaux américains, russes, chinois et britanniques, Pasteur ne voulait pas en dire plus. Pourtant, derrière les murs de brique de l’institut aux dix Nobel et au-delà, dans la haute communauté scientifique, une autre histoire se raconte depuis, trop choquante pour être énoncée à voix haute : de sottes jalousies internes, un engrenage de manœuvres et une série de maladresses auraient fini par annihiler les travaux des chercheurs. Et voilà pourquoi Pasteur est muet.

Lire aussi:Exclusif : dans le secret de l'Institut Pasteur

La course avait pourtant bien commencé. En janvier 2020, quand la Chine publia la séquence des six génomes du coronavirus, Pasteur mobilisa sans attendre un quart de ses effectifs et près de la moitié de ses laboratoires pour se lancer dans la quête du vaccin. Nom du projet : V591. Au poste de pilotage, un expert reconnu : Frédéric Tangy, chef de l’unité d’innovation vaccinale. Voix caverneuse, crâne lisse, ce scientifique de 67 ans au tempérament blagueur a breveté en 2004 un vaccin efficace contre le Sars-CoV-1, le coronavirus responsable de la fulgurante épidémie du(...)


Lire la suite sur Paris Match