Marchés français ouverture 2 h 8 min
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,39 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 686,44
    -70,42 (-0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,2176
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 505,87
    -421,89 (-1,41 %)
     
  • BTC-EUR

    26 107,38
    +980,93 (+3,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    627,01
    +17,02 (+2,79 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     

Covid-19 : des prétendus vaccins vendus jusqu’à 1 000 dollars sur le Dark Web

Cyprien Tardieu
·3 min de lecture
Covid-19 : des prétendus vaccins vendus jusqu’à 1 000 dollars sur le Dark Web

Certains escrocs profitent de la peur de la pandémie et la crédulité de certaines personnes pour se tourner vers un marché plus juteux que celui de la drogue. Sur le Dark Web, près d’un produit vendu sur dix est lié au Covid-19, dont des médicaments et de prétendues doses de vaccins.

Il n’y avait pas de raison que le Dark Web, la face cachée d’Internet, ne surfe pas sur le contexte anxiogène actuel. C’est chose faite depuis plusieurs semaines. Alors que chaque pays avance à son rythme — celui de la France est grandement contesté — sur l’organisation de la campagne de vaccination contre le Covid-19, le Dark Web, un marché clandestin où des millions de personnes se procurent des armes et de la drogue, est sous étroite surveillance.

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : où en est-on des autotests ?

Escrocs et dealers y vendent des prétendus vaccins contre le Covid-19. Un phénomène repéré par Interpol qui n’a pas manqué d’alerter ses 194 pays membres “d'une potentielle activité criminelle liée à la contrefaçon, au vol et à la promotion illégale de vaccins contre la Covid-19”, souligne Le Parisien.

VIDÉO - La vaccination contre le Covid dans le monde, comment ça marche ?

“En novembre, après les premières annonces de fiabilité de certains sérums par des géants de l'industrie, nous avons vu fleurir, sur cet Internet parallèle, près de 1 000 nouveaux sites traitant du sujet. Nous en avons identifié une dizaine qui proposait des doses de vaccin”, alerte Xavier Duros, directeur technique de Check Point Software, entreprise spécialiste de la cybersécurité, dans Le Parisien.

“Ces malfrats surfent sur le besoin, le contexte anxiogène”

Vendues à partir de 250 dollars, les doses grimpent parfois jusqu’à 1 000 dollars. Ces transactions, le plus souvent réalisées en Bitcoin, ne sont pas à la portée de Monsieur tout le monde comme le rappelle Antoine Violet-Surcouf, Directeur général d'Avisa Partners et spécialiste de la contrefaçon sur Internet. “Il faut connaître les plateformes de vente et se procurer de la monnaie virtuelle. La vente se passe surtout entre petits revendeurs qui les dispatchent ensuite sur des cercles restreints via des messageries privées”.

Selon l’expert, les escrocs “surfent sur le besoin, le contexte anxiogène”. Dès qu'il se passe quelque chose dans l'actualité, ils suivent et tentent de répondre à la demande. Mais leur but est surtout de récupérer un maximum de données sur ces personnes qui se font avoir”, ajoute-t-il.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Pour ceux qui seraient tentés par la démarche, Xavier Duros refroidit toute velléité d’acheter une dose. “Les acheteurs se font avoir dans 100 % des cas puisque le cheminement des usines aux premières seringues est ultra-sécurisé pour le moment. Pour ceux qui reçoivent une fiole, c'est sûrement du placebo”, met-il en garde.

Selon des chiffres dévoilés dimanche, plus de 4 millions de personnes ont été vaccinées aux États-Unis et plus d'un million en Israël contre 516 en France.

Ce contenu peut également vous intéresser :