La bourse ferme dans 1 h 48 min
  • CAC 40

    6 232,84
    -34,44 (-0,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 986,06
    -28,74 (-0,72 %)
     
  • Dow Jones

    33 743,90
    -72,00 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,2071
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 787,80
    +5,80 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    40 471,21
    -5 649,47 (-12,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 113,38
    -10,52 (-0,94 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,37
    -0,06 (-0,10 %)
     
  • DAX

    15 160,65
    -159,87 (-1,04 %)
     
  • FTSE 100

    6 901,06
    -37,18 (-0,54 %)
     
  • Nasdaq

    13 886,58
    +68,17 (+0,49 %)
     
  • S&P 500

    4 143,68
    +8,70 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    29 020,63
    -167,54 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    29 078,75
    +323,41 (+1,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3858
    +0,0016 (+0,11 %)
     

Covid : deux options à l’étude pour aider les commerces à liquider leurs stocks

Source AFP
·1 min de lecture
« Nous travaillons sur deux options » pour aider les commerces à liquider leurs stocks, a déclaré Bruno Le Maire, lundi. (Illustration)
« Nous travaillons sur deux options » pour aider les commerces à liquider leurs stocks, a déclaré Bruno Le Maire, lundi. (Illustration)

Le gouvernement étudie deux options pour aider les commerçants à écouler ou financer les stocks importants de marchandises qu'ils n'ont pas pu vendre du fait des restrictions, a annoncé, lundi 22 mars, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire. « Nous travaillons sur deux options, qui peuvent être complémentaires d'ailleurs : la liquidation des stocks qui normalement n'est possible qu'en période de soldes, (?) et puis pour tous ceux pour lesquels l'indemnisation du fonds de solidarité ne serait pas suffisante, (?) voir s'il n'y a pas des compensations financières », a affirmé Bruno Le Maire sur RTL. Il attend des propositions concrètes dans les prochains jours de son ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, Alain Griset.

Avec la fermeture de 90 000 commerces décidée par le gouvernement, certains, comme les magasins de vêtements ou de chaussures, se retrouvent avec des stocks de marchandises importants qu'ils peuvent plus difficilement vendre, un poids d'autant plus lourd que leur trésorerie a été largement entamée par la crise sanitaire et les restrictions d'activité mises en place depuis un an.

Bruno Le Maire a toutefois défendu le renforcement des restrictions décidées dans 16 départements, afin de « limiter la circulation des personnes dans les lieux clos ». Il a néanmoins confirmé que des adaptations pourraient être faites, alors que les commerçants dénoncent des décisions injustes, entre ceux qui peuvent rester ouverts, comme les fleuristes [...] Lire la suite