Publicité
La bourse ferme dans 33 min
  • CAC 40

    8 042,01
    -90,48 (-1,11 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 017,17
    -42,03 (-0,83 %)
     
  • Dow Jones

    38 928,05
    -141,54 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0878
    +0,0018 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    2 354,40
    +19,90 (+0,85 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 518,43
    -1 289,66 (-2,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 476,08
    -20,37 (-1,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,44
    +1,72 (+2,21 %)
     
  • DAX

    18 640,06
    -134,65 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    8 241,55
    -76,04 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    17 001,38
    +80,59 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    5 307,29
    +2,57 (+0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    38 855,37
    -44,65 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 821,16
    -6,19 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2783
    +0,0012 (+0,10 %)
     

Covid-19 : un nouveau variant recombinant «XDK» identifié, faut-il s'en méfier ?

Covid-19 : un nouveau variant recombinant «XDK» identifié, faut-il s'en méfier ?

C’est le petit nouveau dans la famille Omicron : XDK. Détecté dans 20,6% des séquences interprétables au 11 mars, ce variant du coronavirus émerge en France depuis le mois de février. Il s’agirait d’un recombinant de JN.1 - actuellement majoritaire - et de XBB.1.16, deux autres sous-lignages d’Omicron. Alors que le Covid-19 semble avoir disparu des radars - 1 cas pour 100 000 habitants entre les 1er et 7 avril -, faut-il craindre une nouvelle vague épidémique au printemps ? Attention à ne pas aller trop vite en besogne.

D’abord, le jeu de données dont disposent les épidémiologistes et virologues est très mince comparé au plus fort de la pandémie de Covid-19. Si XDK a bien été repéré dans un cinquième des tests positifs analysés en laboratoire, le nombre de séquences interprétables se limitait à… 29 prélèvements. «Ce faible nombre de séquences s’explique par le faible nombre de tests RT-PCR positifs sur les dernières semaines», précise la dernière analyse de risques publiée vendredi 12 avril par Santé publique France. De quoi relativiser l’émergence de XDK dans l’Hexagone.

Malgré la faible circulation du Sars-CoV-2 ces derniers mois, Santé publique France maintient pour autant un suivi pointu détaillé une fois par mois dans une analyse de risques mise en ligne sur son site internet. «En fait, à travers ces documents, on envoie surtout un message à destination des journalistes et des décideurs politiques : on est capable de détecter les variants très tôt», confie à Capital Bruno (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Guerre en Ukraine : «Nous nous approchons dangereusement d’un accident nucléaire»
Paris : pourquoi la moitié des boucheries de la capitale ont disparu en vingt ans
Attaque de l’Iran contre Israël : «Des conséquences dramatiques pour l’économie mondiale» en cas d’embrasement ?
Camping de Fouesnant en Bretagne : des propriétaires de mobile homes priés de quitter les lieux
Covid-19 : une nouvelle campagne de vaccination lancée avant les JO, qui est concerné ?