La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,18
    -276,11 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0024 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    29 391,26
    -767,75 (-2,55 %)
     
  • BTC-EUR

    26 522,19
    +135,20 (+0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    651,22
    +3,90 (+0,60 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Covid-19 : Moderna dépose une demande d'autorisation de son vaccin

Source AFP
·1 min de lecture
Deux semaines après avoir annoncé une efficacité de 94,5 % sur la base de résultats préliminaires, Moderna a déclaré que des résultats complets avaient confirmé une efficacité estimée à 94,1 % de son vaccin.

Le laboratoire américain a fait un pas de plus vers la commercialisation de son vaccin, qui pourrait être disponible dans les prochaines semaines aux États-Unis.

La course contre la montre continue pour le vaccin contre le coronavirus. Et le laboratoire américain Moderna a fait un pas de plus vers la commercialisation du sien en déposant une demande d'autorisation de son vaccin contre le Covid-19 aux États-Unis. Une demande d'utilisation conditionnelle devait aussi être déposée en Europe. Deux semaines après avoir annoncé une efficacité de 94,5 % sur la base de résultats préliminaires, Moderna a déclaré que des résultats complets avaient confirmé une efficacité estimée à 94,1 %, et qu'il allait donc déposer des demandes d'autorisations conditionnelles de son vaccin.

L'Agence américaine des médicaments (FDA) devrait ensuite convoquer le 17 décembre son comité consultatif, ce qui pourrait permettre, en cas de feu vert, une distribution dans les jours suivants. Deux vaccins pourraient alors être disponibles dès le mois de décembre, car celui développé par le laboratoire américain Pfizer en collaboration avec l'allemand BioNTech est déjà en cours d'évaluation par la FDA. Cette avancée sur le front des vaccins contraste avec l'accumulation de motifs d'inquiétude liés à la propagation du virus.

Un essor des contaminations craint aux États-Unis

L'OMS a ainsi lancé lundi un double avertissement visant le Mexique et le Brésil. Le patron de l'organisation onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a jugé « très, très inquiétante » la situation au Brésil ? où le président Jair Bolsonaro nie la gravité de la maladie ? et il a estimé [...]

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :