La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 307,35
    -126,32 (-0,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Covid-19 : un dépassement des dépenses de l'assurance maladie entre 3,9 et 5,4 milliards d'euros en 2022

Le "risque sérieux" se confirme. Le comité d'alerte sur l'évolution des dépenses d'assurance maladie avait déjà prévenu mi-avril que l'enveloppe de 4,9 milliards d'euros censée couvrir les dépenses liées au Covid pour toute l'année serait "significativement dépassée". Elle le sera bien, et dans les grandes largeurs: entre les tests, les arrêts de travail et une rallonge accordée à Santé publique France, "sur les quatre premiers mois de l'année, les dépassements en lien avec la crise sanitaire s'élèvent à environ 3 milliards", précise l'instance dans un avis publié ce lundi 30 mai sur le site securite-sociale.fr.

Jugeant "vraisemblable" que l'ardoise continue de s'allonger jusqu'à la fin de l'année, elle évalue le coût final entre 3,9 et 5,4 milliards en fonction d'une éventuelle reprise "modérée" de l'épidémie, sans exclure une facture plus lourde en cas de "nouvelle vague plus intense". Hors Covid, les dépenses de médicaments, d'indemnités journalières et de transports sanitaires ont démarré l'année sur "une dynamique élevée", pouvant également "conduire à un dépassement" du budget voté, pour un montant qui reste toutefois dans les clous des "marges d'exécution" et autres "mesures de régulation" prévues à cet effet.

Mais cette estimation "ne prend pas en compte les mesures nouvelles qui pourraient être mises en oeuvre après les élections législatives, comme la revalorisation du point d'indice de la fonction publique", qui concernera la fonction publique hospitalière, ajoute (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Philippe Martinez ne veut plus être à la tête de la CGT l'an prochain
Valérie Pécresse a réuni assez de dons pour rembourser sa dette de campagne
Zone euro : nouveau record de l'inflation en mai, à 8,1% sur un an
La dette publique de la France rapportée au PIB a diminué en 2021
L'inflation accélère à 5,2 % sur un an en mai

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles