La bourse ferme dans 2 h 42 min
  • CAC 40

    7 161,80
    -11,18 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 278,60
    +10,32 (+0,24 %)
     
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1357
    +0,0010 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    1 844,70
    +1,50 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    37 331,32
    -51,72 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 006,74
    +11,99 (+1,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,49
    -0,47 (-0,54 %)
     
  • DAX

    15 845,67
    +35,95 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 582,73
    -6,93 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3628
    +0,0017 (+0,12 %)
     

Covid-19 : contagion, virulence, immunité… Voici ce qu'on doit encore découvrir sur le variant Omicron

·1 min de lecture

Le nouveau variant B.1.1.529, détecté pour la première fois en Afrique du Sud et signalé ces derniers jours, a été classé "préoccupant" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Baptisé "Omicron", il présente plus de trente mutations au niveau de la protéine "spike", la clé qui permet au virus de pénétrer dans nos cellules, celle qui est visée par notre système immunitaire ainsi que par les vaccins. D'où l'inquiétude des chercheurs, qui sont déjà sur le pied de guerre.

Grâce au séquençage génomique rapide effectué en Afrique du Sud, des équipes travaillent déjà autour du monde pour mieux comprendre le virus. Parmi elles, les fabricants de vaccins sont aussi au travail, notamment Pfizer et Moderna, qui pourraient adapter leurs sérums en cas de besoin. Mais selon toute vraisemblance, il faudra au moins deux semaines pour avoir une connaissance plus précise du nouveau variant, dont on découvre seulement les premiers cas, et de la façon dont il se comporte. Voici ce qu'on ne sait pas encore.

Omicron est-il plus contagieux?

Dans sa "mise à jour sur Omicron" publiée dimanche, l'OMS indique qu'il n'est pas encore "clair" que le variant soit plus transmissible. "Le nombre de personnes testées positives a augmenté dans les zones d'Afrique du Sud touchées par ce variant, explique-t-on, mais des études épidémiologiques sont en cours pour comprendre si cela est dû à Omicron ou à d'autres facteurs."

L'Afrique du Sud est officiellement le pays africain le plus touché par la pandémie. L...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles