La bourse ferme dans 1 h 44 min
  • CAC 40

    6 679,78
    +14,58 (+0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 938,47
    +2,96 (+0,08 %)
     
  • Dow Jones

    33 801,04
    -48,42 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0342
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    +8,60 (+0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    15 902,42
    +58,99 (+0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    388,49
    -0,24 (-0,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,41
    +2,17 (+2,81 %)
     
  • DAX

    14 360,69
    -22,67 (-0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 519,18
    +45,16 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 043,00
    -6,50 (-0,06 %)
     
  • S&P 500

    3 960,82
    -3,12 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 027,84
    -134,99 (-0,48 %)
     
  • HANG SENG

    18 204,68
    +906,74 (+5,24 %)
     
  • GBP/USD

    1,1961
    -0,0004 (-0,03 %)
     

Les cours du brut font exploser le bénéfice de Petrobras

Wikimedia Commons

Petrobras peut avoir le sourire. Le groupe pétrolier brésilien a annoncé jeudi 3 novembre un bénéfice net de 8,76 milliards de dollars au troisième trimestre 2022, en hausse de 47,6% sur un an grâce à la flambée des cours du brut. Le chiffre d'affaires du groupe a, de juillet à septembre, augmenté de 39,4% sur un an. Ces résultats "sont directement liés à l'efficacité du management, à nos décisions stratégiques et à notre exposition et à notre alignement sur les cours du Brent", a déclaré dans un communiqué le directeur financier de Petrobras, Rodrigo Araujo Alves .Le conseil d'administration a approuvé jeudi un dividende de 3,35 reais par action, soit un total de 43,7 milliards de reais (8,5 milliards de dollars).

Petrobras était sous la pression du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, battu au second tour de la présidentielle dimanche dernier par son rival de gauche Luiz Inacio Lula da Silva, et qui avait été jusqu'à qualifier de "viol" les hausses des prix des carburants décidées par le groupe pétrolier. Le gouvernement fédéral brésilien possède actuellement 50,26% du capital de Petrobras. Jair Bolsonaro était favorable à la privatisation du groupe, tandis que Lula a affirmé qu'il le gardera dans son giron.

Le Parti des travailleurs (PT) de Luiz Inacio Lula da Silva a critiqué le versement de dividendes par le groupe. "Cette politique affecte la politique d'investissement de l'entreprise et ne fait qu'enrichir les actionnaires", a tweeté la présidente du PT, Gleisi Hoffman. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ryanair : des perturbations sur les enregistrements en ligne la semaine prochaine
SNCF : les agents de plus en plus confrontés à des agressions et incivilités
Inflation, récession : “Les erreurs stratégiques impardonnables de la BCE…”
Aviation : Que reste-t-il du Boeing 737 accidenté à Montpellier ?
Orpea : deux actionnaires montent un plan pour peser sur la stratégie du groupe