La bourse est fermée

Coronavirus : les « jours rouges » suspendus pour les abonnés Tempo d'EDF

Vincent MIGNOT
1 / 1

Coronavirus : les « jours rouges » suspendus pour les abonnés Tempo d'EDF

Tempo : c’est le nom d’une des options tarifaires proposées par EDF sur son tarif réglementé de l’électricité - le fameux « tarif bleu ». Son principe : encourager les consommateurs à limiter leur usage de l’électricité au moment des pics de consommation, de façon à soulager le réseau. Une stratégie qui a un nom : l’effacement tarifaire.

Pour y parvenir, EDF différencie dans cette option le prix du kilowatt-heure (kWh) selon les jours de l’année. Ces derniers sont classés en 3 catégories : rouges, blancs et bleus. Les jours blancs et surtout bleus, les client payent leur électricité moins cher ; les jours rouges, ils la payent beaucoup, beaucoup plus cher : 0,637 euro TTC le kWh en heures pleines, contre 0,158 euro pour les abonnés au tarif de base. Prévenus en amont, sur leur compteur ou leur smartphone, ils sont ainsi encouragés à limiter leur consommation ces jours de pic, en reportant par exemple une lessive à plus tard, en utilisant moins d’eau chaude ou en baissant leur chauffage. Au total, les abonnés Tempo bénéficient, du 1er septembre au 31 août de l’année suivante, de 300 jours bleus, contre 43 jours blancs et 22 jours rouges.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Cesu et Pajemploi : comment déclarer les heures non travaillées à cause du coronavirus ?
- Annulation de voyage : les remboursements remplacés par des avoirs
- Tinder, Meetic, AdopteUnMec : les sites de rencontres victimes du coronavirus