Marchés français ouverture 3 h 45 min
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 149,76
    -161,54 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    0,9811
    +0,0015 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 849,27
    -162,88 (-0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 417,40
    -444,05 (-2,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,59
    -7,53 (-1,63 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

La Corée demande à Interpol d’arrêter le fondateur de la crypto-monnaie Terra

À la suite d’un krach spectaculaire qui a couté plus de 50 milliards de dollars, la crypto Terra a perdu toute sa valeur en début d’année 2022. La Corée a ouvert une enquête contre son fondateur, Do Kwon, et soupçonne ce dernier d’être en cavale.

Do Kwon est-il en cavale ? C’est en tout cas ce que pense la justice coréenne. Le fondateur des crypto-monnaies Terra et Luna est en ce moment sous le coup d’une enquête dans son pays, la Corée du Sud. Il est soupçonné d’activités illégales, qui auraient, selon les enquêteurs, mené à l’effondrement des crypto-monnaies au mois de mai 2022.

Bien que l’enquête soit encore en cours, la Corée a émis un mandat d’arrêt à l’encontre de Do Kwon, le 14 septembre 2022. Malgré l’émission de ce mandat, Do Kwon serait introuvable, et il refuserait de coopérer avec les procureurs, selon ces derniers. Surtout, ils estiment qu’il serait sur le point de fuir — et pour l’en empêcher, ils viennent de demander à Interpol (l’Organisation internationale de police criminelle) d’émettre une notice rouge contre lui, selon Techcrunch.

La Corée ne sait pas où se trouve Do Kwon

Selon Bloomberg, « les procureurs ont demandé à Interpol son assistance afin de localiser Do Kwon, dont la localisation est inconnue, et de livrer à la Corée ». Le bureau du procureur de Séoul, qui s’occupe de l’affaire,

[Lire la suite]