Publicité
Marchés français ouverture 1 h 26 min
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    38 659,88
    -195,49 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 534,47
    -286,69 (-1,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 255,58
    +777,12 (+1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 450,24
    -46,22 (-3,09 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     

Contrôleurs aériens d’Orly : une réorganisation synonyme de bonne nouvelle pour vos vacances ?

Capital/Freepik/Adobe

Votre patron vous presse de poser vos congés d’été car il redoute de voir la majorité de ses troupes partir en vacances en même temps ? C’est pour mieux adapter l’activité des contrôleurs aériens à cette fameuse période de pointe, qui court de juillet à septembre, qu’un arrêté, publié ce vendredi 26 avril par le ministère des Transports, crée une expérimentation d’évolutions de l’organisation de leur travail à l’aéroport d’Orly, en région parisienne. Expérimentation qui «n’a rien à voir» avec les causes du préavis de grève déposé, puis levé, par la profession pour le jeudi 25 avril, précise la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) à Capital.

Pour la bonne raison que cette expérimentation, qui se déroulera du 27 mai au 31 décembre 2024, s’inscrit dans le sillage d’initiatives similaires déjà menées dans les aéroports de Roissy, Reims ou encore Nice, en vertu d’un arrêté du 26 décembre 2016 fixant la liste des sites de la DGAC appelés à éprouver une nouvelle organisation du travail des contrôleurs aériens.

Une nouvelle organisation qui passe par un «tour de service plus dense en période de pointe», de juillet à septembre, avec sept vacations (périodes de travail) sur une période de 12 jours. Le tour de service est en revanche allégé en période de trafic aérien moindre, soit entre octobre et mars, avec six vacations sur 12 jours. Et, afin de garder le ratio annuel d’une vacation travaillée tous les deux jours, les journées supplémentaires effectuées en haute saison sont compensées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

TotalEnergies (Total) profite de prix du pétrole élevés, mais ceux du gaz sont à la peine
CAC 40 : la Bourse de Paris en forme, l'inflation des Etats-Unis en ligne de mire
Nexity : le promoteur immobilier annonce qu’il va supprimer plus de 500 postes
Casino : licenciements, refonte des magasins… la nouvelle direction tente de redresser la barre
Bénéficiez du plus grand choix de campings en Europe avec Camping Direct